Une nouvelle affaire pourrait faire sombrer Bernard Laporte | | Actu Rugby

Une nouvelle affaire pourrait faire sombrer Bernard Laporte

Le président de la Fédération française de rugby serait intervenu en avril dernier pour que deux joueurs qui n’étaient pas en règle puissent quand même disputer une rencontre amateur.

Bernard Laporte abuse-t-il de sa position pour aider ses proches ?

Déjà soupçonné d’être intervenu auprès de la commission d’appel de la FFR pour alléger des sanctions envers le club de Montpellier, le patron du rugby français est mis en cause dans une autre histoire rapportée par le JDD et RMC Sport.

Les faits remontent au 16 avril dernier, à l’occasion d’une rencontre de Nationale B entre La Seyne et Lavaur. Avant le début de la rencontre, l’arbitre et le délégué fédéral constatent que deux joueurs de la Seyne ne sont pas en règle.

« Il serait préférable qu’ils jouent »

Julien Ory et Thibault Lavergne sont en effet sous convention de tutorat avec le RC Toulon et doivent ainsi présenter deux licences chacun. Mais leur club n’en présente qu’une. Autrement dit, ils ne peuvent pas être qualifiés pour cette rencontre.

On les retrouvera pourtant sur le terrain quelques minutes plus tard. Entre temps, Bernard Laporte qui se trouvait pourtant à Singapour ce jour-là, aurait passé un coup de fil au délégué fédéral, lui signalant «qu’il serait préférable que ces deux joueurs participent à cette rencontre», d’après les termes de la notification de la commission des règlements en date du 19 avril.

L’un des joueurs est son associé

Il faut mettre le nez dans les affaires personnelles de Bernard Laporte pour comprendre. L’ancien sélectionneur du XV de France est président de la société SAS Juber, spécialisée dans la restauration rapide à Six-Fours-les-Plages (Var). Qui en est le directeur général ? Julien Ory. C’est lui qui aurait prévenu le président de la FFR, lequel serait ensuite intervenu pour lui permettre de jouer avec Thibault Lavergne.

Résultat : les deux joueurs de la Seyne ont disputé et gagné la rencontre. Lavaur a porté réclamation après la rencontre mais le résultat a été entériné par la commission des règlements. Le club du Tarn, dont le président d’alors était Alexandre Martinez, trésorier de la… FFR, n’a pas fait appel.

One thought on “Une nouvelle affaire pourrait faire sombrer Bernard Laporte

  • 5 septembre 2017 at 21 h 45 min
    Permalink

    je pense simplement que Bernard LAPORTE à trop d’affaires qui lui tournent autour pour que celui ci soit blanc comme neige…. dans toutes voire aucune.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *