Une nouvelle affaire Laporte sur le point de faire scandale ?

Le président de la Fédération Française de Rugby, Bernard Laporte est à nouveau pointé du doigt ce vendredi, non pas par le quotidien L’équipe qui a l’habitude de « se faire » Laporte tous les deux jours, mais par Le Monde.

Le quotidien affirme que le patron du rugby Français a permis à plusieurs proches de bénéficier de nominations express à des niveaux de rémunération très importants.

Par exemple Sébastien Conchy, placé au poste de directeur général, perçoit un salaire mensuel de 7 700 euros brut. Rien d’extravagant, jusqu’à ce qu’on ajoute un vol aller-retour hebdomadaire Bordeaux-Orly ; une chambre au Centre national de rugby à Marcoussis et une prime de fin de saison pouvant aller jusqu’à 20 % de la rémunération annuelle.

Un autre exemple ? Celui de Christophe Reigt, manager des équipes nationales de rugby à 7, payé 7 700 euros bruts par mois, soit plus de trois fois le salaire de son prédécesseur, Jean-Claude Skrela, sachant que sa seule expérience en la matière remonte à 2011 et un passage éclair auprès de la sélection roumaine de rugby à 7.

Le Monde cite également le cas Laurent Latour, nommé « directeur digital et du système informatique » de la FFR. Petite main de la campagne de Laporte, il toucherait à la FFR un confortable salaire de 6 200 euros, supérieur à celui du directeur général adjoint, Laurent Gabbanini.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *