Petit guide des derbies du rugby à XV

Le derby est une rencontre opposant deux clubs voisins. Il tire son nom d’Edward Stanley, le douzième compte de Derby.

 

Bien que le derby existe également dans le football, le basket ou même le handball, c’est avec le rugby qu’il prend tout son sens.
En effet, bien plus qu’un match, le derby est la source d’une multitude d’enjeux, qui rendent ces rendez-vous… assez savoureux, et nous offrent souvent des images mythiques, et parfois cocasses.
En effet, le derby est l’occasion aux clubs, de montrer leur suprématie au niveau régional. Qui a les meilleurs supporters, les plus belles animations et surtout, qui va remporter le match et montrer par la même occasion, qu’il est le patron de la région ?
Pour y voir un peu plus clair, voici un tour d’horizon des principaux derbies du rugby à XV, et comme vous allez le découvrir, le France est plutôt bien représentée !

Le derby du Pays-Basque
Il fut un temps où c’était LE derby le plus attendu lors de la saison, entre le Biarritz Olympique et l’Aviron Bayonnais. Vécu au Pays Basque comme l’événement de l’année, toute activité cessait alors pour laisser place à cette fameuse rencontre. Mais la saison dernière, un drame est survenu. Le B.O. a été relégué en Pro D2, privant tout un peuple de cette croustillante rencontre. En attendant les retrouvailles entre ces deux meilleurs ennemis, voici en vidéo, la scène la plus légendaire de l’histoire du Derby Basque : l’intervention de LULU LA CASTAGNE, le père du grand Imanol !

Les derbies du Languedoc-Roussillon
La descente de l’USAP en Pro D2 fut synonyme de retrouvailles avec ses chers voisins : l’ASBH et le RCNM. Longtemps, ces rencontres entre Languedociens et Roussillonnais nous ont apporté du plaisir, en rendant au rugby ses valeurs guerrières et la quête du triomphe. C’est donc avec une certaine excitation que le peuple catalan, outre la tristesse de la relégation, a pû suivre son équipe aller défier à nouveaux ses chers amis du Roussillon. Ces rencontres entre catalans, héraultais et audois vont bien au delà de tous les enjeux que l’on pourrait conférer à un derby. Avec une dimension quasi mystique, c’est presque un championnat dans un championnat qui se joue entre ces trois clubs.
L’on retiendra notamment cette mythique « partie de chipirons » entre l’USAP et Béziers, le 21 mai 2004. Et 10 ans plus tard, les rivalités étaient encore bien présentes sur le pré…

Le derby de la capitale
Longtemps, le Racing Métro et le Stade Français auront lutté, pour devenir LE club qui incarne le mieux le rugby dans la région parisienne.
Aujourd’hui, même si les deux équipes ont réussi chacune à se faire leur place, les rivalités subsistent avec toujours autant d’intensité sur le terrain, nous offrant des matches souvent à suspens, et plutôt agréables… autant sur le terrain qu’en dehors. En témoigne cette campagne publicitaire pour le moins inattendue, que nous ont offert les deux clubs cette saison.

Affiche

Le derby du Massif Central
Cette confrontation entre Coujous et Jaunards, apporte elle aussi son lot d’émotions. Et même si c’est l’ASM qui domine généralement les débats (il s’est imposé par deux fois cette saison, 6-21 et 44-20), le CAB donne souvent du fil à retordre à son adversaire. L’an dernier par exemple, les Coujous l’avaient emporté à domicile, sur le score de 26-24.
Et pour nous parler de ces matches là, qui de mieux placé que Gaillard Man ? L’emblématique super-supporter du CA Brive, va nous raconter ses expériences, et envoyer un beau message d’amitié aux Jaunards. Les valeurs du rugby comme on les aime !
« Un super héros se doit d’être au dessus de la mêlée, et le derby du massif central reste un sommet du Top 14.
Deux club historiques du rugby hexagonal, deux groupes de supporters hauts en couleurs, passionnés par leurs clubs. Et généralement l’ambiance est toujours volcanique lors de ces rencontres !
Pour ma part, je prends vraiment mon pied lors de ces rencontres, que ce soit à domicile au Stadium, ou au Michelin, car il se passe toujours quelque chose entre ces deux équipes.
Atterrir sur le Puy de Dôme comme je l’ai fait (voir la vidéo ci-après), est toujours un plaisir, et retrouver la Yellow Army est une mission que je ne raterais que pour un repas en tête à tête avec Isabelle Ithurburu !!!
Côté enjeux , ce derby représente chaque année un moment de l’histoire du rugby, un peu un Retour Vers Le Futur rempli des valeurs du rugby.
En tant que protecteur de ces valeurs, je suis ravi de pouvoir les défendre, accompagné de « ASMMan », le super héros de l’ASM.
Il me tarde déjà la saison prochaine, pour pouvoir vivre avec lui ce moment unique… autour d’une bonne bière (avec modération) et quelques belles tranches de jambon d’Auvergne.
Bonne chance à eux pour devenir le club le plus « haut d’Europe », le 2 mai prochain face aux galactiques toulonnais, et force et courage à nos gaillards pour cette fin de saison décisive ! »

Le derby Landais
C’est un derby fort symbolique qui oppose les culs rouges (l’US DAX), aux abeilles (le Stade Montois). En effet, c’est une confrontation entre la préfecture et la sous-préfecture des Landes, l’enjeu en est d’autant plus grand.
Sur les trois dernières saisons de Pro D2, c’est l’égalité parfaite. En effet, chacun l’a emporté chaque fois à domicile. Mais ce derby est en danger… En effet, l’US DAX est actuellement dans la zone rouge au classement général, et en cas de relégation, cette rencontre entre Landais risquerait de disparaître…

Le derby de la Garonne
La rencontre entre toulousains et castrais est elle aussi à l’origine d’âpres combats. Cette saison, l’avantage est pour le Stade Toulousain qui l’a emporté par deux fois, sur les scores de 35 à 6 puis 9 à 13. Cette année en plus, un nouvel enjeu entrait en compte. En effet, le C.O. étant en difficulté au classement général, chaque point engrangé était important. Le point de bonus défensif lors du match retour fut donc précieux pour les castrais, qui aujourd’hui, sont sortis de la zone rouge.

FC Grenoble – LOU
Bien que ce derby soit moins médiatisé, il n’en demeure pas moins être un grand événement chez les supporters de ces deux clubs. Avec le retour du LOU cette saison dans l’élite du rugby, nous avons pu assister à nouveau à ce grand match. A l’aller, c’est le FCG qui s’était imposé 34 à 30. Match retour le 23 mai prochain !

Mais la France n’a pas le monopole des derbies. En effet, chez nos voisins d’outre-Manche, l’on pourra aussi assister à de grandes rencontres entre des voisins rivaux. En voici quelques exemples.

Leinster-Munster
Cette rencontre entre les deux provinces voisines est hautement symbolique pour les irlandais. La province du Sud plutôt rurale qu’est le Munster, affronte la province du Leinster, plus urbaine, et berceau de la capitale irlandaise (Dublin). L’on assiste en général à de très belles parties de rugby entre ces deux clubs, qui pèsent aussi beaucoup sur la scène européenne.
Une rencontre forte entre ces deux équipe est sans doute la demi-finale de H-cup en 2009, disputée dans l’antre irlandaise, Croke Park. Cette année là, le Munster pourtant favori, s’était incliné sur le score de 25 à 6.
Pour le symbole, Brian O’Driscoll avait ce jour là marqué un essai. Ronan Ogara (Munster), avait moins brillé quant à lui…

Le derby londonien
C’est un rencontre très attendue chaque saison en Angleterre. Elle oppose les deux meilleurs clubs de Londres, les Saracens et Harlequins, qui sont d’ailleurs les deux premiers au classement de la Premiership. Au mois de mars, un record d’audience a été battu lors de ce match, et le score en faveur des Sarries n’en fut pas moins spectaculaire… 42-14.

Derby des Midlands de l’Est
Et comment terminer un article, sans parler de ce second derby majeur en Angleterre ? Il se déroule entre les Tigres de Leicester et les Saints de Northampton. Comme vous allez le voir dans cette vidéo, il génère lui aussi quelques tensions entre les deux camps. Et cela s’en ressent sur le terrain…

Voici venue la fin de ce petit tour d’horizon. En ces périodes où le « classico » se fait de plus en plus populaire, il faut rendre ses lettres de noblesses au derby, qui est hautement plus traditionnel… et excitant !

Pour suivre Gaillard Man, rendez-vous sur son compte Twitter et sur sa page Facebook !
https://twitter.com/gaillardmann
https://www.facebook.com/gaillardman

P.M.

El Catala

Ses articles ont l’accent Catalan, le temp

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *