Mourad Boudjellal a réglé ses comptes avec les dirigeants de la Ligue Nationale de Rugby

Le président du Rugby Club Toulonnais, Mourad Boudjellal ne quittera pas le club Varois à l’issue de la saison comme initialement pressenti.  En effet, le patron du RCT a affirmé avoir repoussé la proposition de rachat de Gérard Barba.

En conférence de presse, Mourad Boudjellal est revenu sur ce qui la poussé à envisager une vente du club à l’issue de la saison 2016 / 2017. Il a notamment évoqué son « humiliation » de ne pas avoir été élu au comité directeur de la Ligue. Il règle ses comptes. Extrait:

« Avec tout le respect que j’ai pour les autres candidats, quand on présente le meilleur bilan économique et le meilleur bilan sportif des cinq dernières années, je pense qu’on n’a pas besoin de passe-droit pour être élu au comité directeur. Surtout quand, sur les sept candidats sur six, il y en a deux qui ne voulaient pas vraiment se présenter mais à qui on a demandé de se présenter pour que ça fasse le nombre et que je sois assuré de ne pas être élu. Et sur les sept, il y en a qui ont pris un CDD avec le comité directeur car je ne les vois pas en CDI car normalement, à la fin de l’année ils n’y seront plus. Il y en a un on ne sait pas trop s’il était président d’un club. Personnellement, si j’avais perdu deux millions d’euros en un mois avec mon club, je m’occuperai plutôt de les retrouver plutôt que de rentrer au comité directeur, ça me paraît être plus important. Puis, je me suis dit que j’avais affaire à une machine organisée qui ne veut pas de moi et qui serait même prête à élire une trompette pour garder le pouvoir. Ils ne veulent pas de personnes prêtes à contrecarrer leurs modes de fonctionnement. Il y a eu ensuite les élections à la Fédération et je pensais que ça allait se passer de la même façon car on a affaire à une oligarchie. J’ai d’ailleurs pu le ressentir à la réunion des présidents de clubs où il y avait tout le monde. Il y avait une ambiance de veillée des morts. Je me suis même demandé où était le corps à un moment. Mais bon, je vais participer à la veillée des morts avec eux et je vais défendre la Ligue. »

Il précise que le message passé par la Ligue le concernant est très mauvais. Selon lui, certaines personnes peuvent en déduire que malgré de très bons résultats, les personnes d’origine étrangères ne peuvent pas réussir. Extrait:

« Le message qui a été passé par la Ligue me concernant était très mauvais. Je ne vais pas faire du Benzema, mais le message qui est passé par la Ligue, c’est de dire que lorsque tu as le meilleur palmarès sportif et le meilleur palmarès économique, et si tu te présentes pour avoir 10% du pouvoir, on te rejette. On ne m’a pas rejeté pour cela, mais je pense qu’il y a des raccourcis qui peuvent être faits par certaines personnes. Ils peuvent se dire que lorsqu’on est d’origine étrangère, même si tu as les meilleurs résultats, tu peux être rejeté. Mais je le répète, on ne m’a pas rejeté pour cela. Mais des gens ont des raisonnements assez simplistes et ils auraient pu faire le raccourci. Le message sociétal était catastrophique. Mais je ne suis pas certains qu’ils aient la notion du message sociétal. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *