Les joueurs de l’Aviron Bayonnais ont fait honte à leur staff | | Actu Rugby

Les joueurs de l’Aviron Bayonnais ont fait honte à leur staff

Les joueurs Bayonnais ont vécu un véritable cauchemar ce samedi après-midi au Stade Mayol. L’équipe Basque s’est inclinée contre le Rugby Club Toulonnais sur le score de 82 à 14. Une honte.

Le staff Bayonnais a avoué avoir eu honte. C’est notamment le cas du directeur général Nicolas Morlaes. Extrait:

« Après ce match nous avons un sentiment de honte pour l’ensemble du club, pour nos supporters, pour nos partenaires et pour tout le monde. On a un sentiment de honte général qui nous envahit. Il n’y a pas grand chose à expliquer. Vous connaissez tous le rugby et quand on ne met pas les ingrédients nécessaires, le résultat se paie comptant à tous les niveaux, et encore plus contre une équipe comme Toulon. Je n’ai même pas envie de vous parler de rugby ce soir car l’équipe n’a pas mis les ingrédients nécessaires ne serait-ce que pour rivaliser avec Toulon. Il n’y a pas besoin d’aller chercher des explications techniques, tactiques ou autre. C’est très difficile et tout le monde est très déçu ce soir. On a un sentiment de honte profonde car ce sont tous des joueurs de rugby professionnel. Même s’ils ont des droits, ils ont également des devoirs. Ce soir, l’engagement requis minimum n’y était pas. Au rugby, on n’est pas toujours bon. Des fois, on est moyens, des fois on est mauvais et des fois on est bons. Mais quand on rentre sur un terrain, on se doit de mettre les ingrédients nécessaires, encore plus quand on est joueur professionnel de rugby. Maintenant on a des rendez-vous importants à domicile. Mais c’est vrai que ce n’est pas en les préparant comme ce soir que l’on peut avancer. On espère donner un autre visage samedi prochain à Bayonne contre Bordeaux. »

Même son de cloche pour le manager Vincent Etcheto: 

« C’est dur, très dur. La défaite ici était attendue. Elle est logique. Mais prendre plus 80 pions, c’est une véritable humiliation. Ce soir, on n’était pas au niveau du Top 14. Sur nos bases, la défense, la conquête, on s’est fait laminer. En touche, on a été inexistant et en mêlée, on s’est fait enfoncer. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *