XV de France : Ce qu’il faudra améliorer contre l’Irlande

Si les bleus ont réalisé un parcours quasi parfait lors des trois première rencontres, les spécialistes du rugby relèvent encore quelques manquements qu’il faudra absolument gommer contre les grosses nations pour ne pas connaitre de désillusion.

Le 11 octobre, les bleus affronteront les Irlandais à Cardiff, et le XV du trèfle sera ainsi le premier vrai gros test que l’ensemble des supporters Français attendent. Mais comme nous l’évoquions plus haut, il faudra hausser le ton et améliorer certains points que nous vous détaillons :

► La concentration

Face au Canada ou même contre la Roumanie, le XV de France a eu des passages à vide comme le souligne le nouveau venu du XV de France Rémi Grosso « C’est vrai que c’est bizarre ce passage à vide, concède d’ailleurs le nouvel international. Mais l’important c’est que derrière, on s’est serré les coudes et on a réagi« .

Excellent en mêlée pendant les 30 première minutes contre le Canada, de nombreuses pénalités ont été concédées dans la suite du match. Plusieurs faits de jeu qui montrent que les bleus sont supérieurs à leur adversaire du jour mais que par manque d’humilité ou de concentration il sont parfois sanctionnés.

►Le réalise

Philippe Saint André expliqua dans sa conférence de presse d’après match « Il y a eu 5 ou 6 minutes de flottement mais tu mets quand même 5 essais et on aurait pu en mettre 8« . Le sélectionneur du XV de France a certainement raison et les occasions manquées par les bleus pourraient coûter cher au moment de rencontrer des adversaires plus coriaces contre lesquels les moments de marquer ne seront pas immense.

L’exemple parfait serait de décrire la fabuleuse action de Frédéric Michalak qui tape un coup de pied de recentrage pour Fofana, ce dernier n’ayant plus qu’à aplatir. Malheureusement pour les bleus, le Clermontois fera en avant dans l’en but… certainement troublé par le dernier rebond.

► Le nombre de pénalités concédées

Et enfin c’est certainement le plus gros point noir des bleus depuis le début de la compétition, le nombre de pénalité concédées. Bernard Laporte, aujourd’hui entraineur du RCT mais aussi commentateur sur TF1, répète assez régulièrement qu’au niveau international un match parfait est réalisé si l’équipe est sanctionnée à moins de 7 reprises. Entre 7 et 10 reprises c’est un match correct, au delà c’est beaucoup trop.

Les bleus sur ces 3 premiers matches ont été sanctionnés à 38 reprises (15 contre l’Italie, 13 contre la Roumanie, 10 contre le Canada). Si on regarde le verre à moitié vide on est en droit de se dire que c’est beaucoup beaucoup trop. Si on le regarde à moitié plein, on peut aussi se dire que cela va en s’améliorant. Espérons que cela continue la semaine prochaine contre les Irlandais. Réponse dans 8 jours !

 

Donnez votre avis sur cette information plus bas en commentaire ! Echangez avec la communauté !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *