Pro D2 : L’USAP en crise, Gregory Patat relevé de ses fonctions, Philippe Benetton pour le remplacer

Pour le compte de la 11ème journée de pro D2 l’USAP se déplaçait à Narbonne pour essayer de renouer avec la victoire.

Malheureusement pour les catalans la défaite cuisante chez le voisin Audois 41 à 8 plonge le club dans une situation très délicate. 8ème au classement, sans fond de jeu et avec de notables difficultés en conquête les supporters ne décolère pas. Pire hier à la sortie de cette piètre prestation, de nombreux fans et abonnés demandaient la tête de leurs entraineurs.

Retranché dans une situation inquiétante, le président de l’USAP, François Rivière,  évoquait « ne pas pouvoir rester sans rien faire » et ce matin la sentence est tombée.

Dans un communiqué officiel du club François Rivière annonce que l’entraineur des avants « Gregory Patat était relevé de ses fonctions. Il restera néanmoins salarié et sera mis à disposition des structures du club. »

Même si pour les supporters cela ne suffira certainement pas, il est aussi évoqué par nos confrères de « Lindépendant » que l’USAP va mettre à l’essai le centre Argentin Facundo Garrido. Avec des mensurations intéressantes pour son poste, le centre-ailier de 1,92m pour 99kg, pourrait apporter de la puissance à l’attaque catalane qui manque cruellement de perforation.

Philippe Benetton en renfort

Pour remplacer Grégory Patat relevé de ses fonctions, le club a décidé d’engager Philippe Benetton pour essayer de redonner de l’élan à un groupe ainsi que sa touche technique.

François Rivière : «Le choix de se tourner vers Philippe Benetton n’est pas le fruit du hasard, tout d’abord son passé de joueur lui permet de comprendre le fonctionnement d’un vestiaire de rugby. Puis ses connaissances rugbystiques ne sont pas discutables, notamment son analyse de la mêlée et de la défense en touche, secteurs en souffrance à l’USAP. Enfin, par son prestige et son leadership, Philippe Benetton a toute ma confiance pour exercer l’autorité indispensable au retour de la performance et de l’efficacité du collectif. »

Philippe Benetton : « […]Je ne vais pas changer le système de jeu, je vais essayer de leur apporter ma touche technique, d’apporter quelque chose de plus pour les faire évoluer et leur donner un état d’esprit. Car cela va surtout être dans l’état d’esprit que les joueurs auront lors du match vendredi contre Aurillac.« 

Donnez votre avis sur cette information plus bas en commentaire ! Echangez avec la communauté !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *