Une très bonne nouvelle pour notre arbitre Français

Il n’y a pas que les mondialistes qui transpirent sang et eau cet été. Les arbitres sont eux aussi tenus de suivre une préparation plus que poussée. Mathieu Raynal, 33 ans, fait partie des quatre arbitres tricolores retenus pour la Coupe du Monde. Il revient de loin et savoure l’instant.

 

Ça aurait pu être la fin de l’histoire… in fine ça a été peut-être été un grand coup de fouet. Montpellier et le Racing se livrent une lutte âpre et sans merci. Les mètres gagnés sont autant de petites victoires sur l’adversaire. Mathieu Raynal est tellement proche du combat qu’il finira par y tomber, au combat. Dans un regroupement sa jambe est happée, prise en porte-à-faux. Tibia-péroné, chevilles, clavicule, mental, tout est abîmé, fracassé. Nous sommes le 8 mars 2013 et l’arbitre international voit s’éloigner la Coupe du Monde 2015 en Angleterre.

« Le médecin m’avait dit que j’en avais pour 10 mois ; je me suis investi sans compter. J’ai passé des centaines d’heures entre les mains des kinés et en salle de musculation et j’ai finalement retrouvé les terrains en janvier 2014. J’ai eu la chance d’être bien entouré par l’Usap notamment et par Marc Delpoux qui m’a tendu la main après ma blessure ».

Cet empressement à revenir s’explique par le fait que Mathieu fait partie du panel World Rugby (ex IRB), soit des 20 meilleurs arbitres mondiaux. Et si les places sont chères pour les joueurs elles le sont plus encore pour les « referees » susceptibles d’être écartés du panel en cas de mauvaises performances ou de longue blessure.

Aéroport de Birmingham

Si bien que lorsque son ménisque cède en octobre 2014, Mathieu Raynal voit l’horizon s’assombrir ». Ce nouveau pépin me privait des tests de novembre et peut-être du Tournoi ; j’avais donc dit à Didier Mené (Commission centrale des arbitres) et Joël Jutge (patrons des arbitres WR) qu’en cas de blessure longue durée j’arrêtais… J’étais dépité, plus encore qu’au moment de la première blessure mais finalement j’ai pu reprendre en décembre. J’ai pris un risque sur le plan physique mais je voulais me donner toutes les chances de participer à la Coupe du monde… »

Et puis… « Je suis dans l’aéroport de Birmingham, c’est un week end de Coupe d’Europe début avril et mon téléphone sonne. C’est Joël Jutge. Il m’annonce que je suis parmi les 19 arbitres retenus pour la Coupe du Monde… Je suis encore ému aujourd’hui quand j’y repense: ça vient récompenser des années de travail, ça justifie le fait de s’être levé à 6 heures du matin pour faire de la rééducation ! » Mathieu Raynal officiera à la touche lors de 6 rencontres lors du premier tour. « Et notamment pour Angleterre- Pays de Galles qui promet d’être énorme ! C’est vrai que nous sommes concentrés sur le match, le ballon, les joueurs mais nous sommes des spectateurs privilégiés et on prend énormément de plaisir sur certains matchs ».

En termes barbares

18 de VMA, 9% de MG, VO2 max… autant de termes barbares qui en disent long sur l’état de forme d’un bonhomme ! « Pour faire partie du panel World Rugby il faut atteindre une VMA* de 18 km/h minimum et afficher une masse grasse inférieure à 10%. Lors des matchs nous sommes équipés de GPS et de cardiofréquencemètres et les données sont envoyées pour analyses au préparateur physique des arbitres du World Rugby. Ça implique un travail quotidien et une alimentation adaptée. Etre prêt physiquement c’est aussi une forme de respect vis-à-vis du travail des joueurs. L’arbitre ne peux pas tout voir, ne peut pas être partout mais le fait d’être en excellente condition permet de limiter le nombre d’erreurs, de conserver sa lucidité dans les moments chauds. L’arbitrage est un sport à part entière : mentalement et physiquement il faut se construire ». Et Raynal a su le (re)faire…

*Vitesse maximum aérobie : la vitesse de course sur piste à partir de laquelle une personne consomme le maximum d’oxygène. Pour info, avec 18 de VMA, les arbitres internationaux présentent des résultats plus élevé que bon nombre de joueurs professionnels qui recherchent vitesse et puissance.

Source : Rugbyrama

Donnez votre avis sur cette information plus bas en commentaire ! Echangez avec la communauté !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *