Un nouveau chef d’accusation contre le manège : Accablant !!

Le gérant du manège de Narbonne dans lequel a été grièvement blessé le président du club de rugby de l’USAP, a été mis en examen d’un nouveau chef d’accusation, a indiqué le parquet hier.

Il avait déjà été mis en examen peu après l’accident pour «blessures involontaires» et «travail dissimulé», l’homme a également été mis en examen hier pour «tentative de dissimulation de délit». Le propriétaire du manège est en effet suspecté d’avoir tenté de réduire la vitesse de son attraction (fermée depuis l’accident) avant le passage de l’expert. Le fils et le beau-frère du gérant ont également été mis en examen pour le même chef de «tentative de dissimulation d’un délit» pour avoir tenté d’altérer la vitesse du mécanisme de l’attraction.

La victime, François Rivière, avait été violemment éjectée le 18 décembre du manège en question. Victime de nombreux traumatismes à la tête et au thorax il avait été plongé dans un coma artificiel, dont il n’est sorti que le30 décembre.

Donnez votre avis sur cette information plus bas en commentaire ! Echangez avec la communauté !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *