Toulon le conquérant

Troisième titre européen consécutif, champion de France en titre avec trois finales disputées lors des trois dernières saisons, le RCT est à son apogée, et ne cesse d’impressionner le monde de l’ovalie. Des statistiques impressionnantes et une formation chaque saison plus performante, quelle est donc la clé de ce succès ? Certainement une combinaison de nombreux facteurs, que nous allons découvrir à travers cet article. L’empire rouge et noir analysé et décrypté.

Mourad l’extravagant aux commandes
Nombreuses sont ses sorties qui auront fait tressaillir le monde du rugby. Toujours à la limite du politiquement correct, le président Boudjellal enchaîne les petites déclarations avec sa célèbre touche humoristique, et parfois même cynique. Mais en écoutant son discours, l’on voit que le fond de sa pensée n’est jamais loin, ainsi que les intérêts de son club. « Un génie, arrogant, irrévérencieux, impertinent… », nombreux sont les qualificatifs qui fusent, de la part des amateurs et parfois même, des acteurs du rugby contemporain. Il faut néanmoins admettre que l’homme d’affaire a su s’impliquer au sein du RCT, et le résultat n’en est pas moins brillant.
Le RCT est aujourd’hui un club attractif qui accueille des grands noms du rugby. De Jonny Wilkinson à Bryan Habana, nombreux sont les grands joueurs qui ont un jour ou l’autre, enfilé la tenue rouge et noire, avec pour objectif, un (ou plusieurs) titres à la fin de la saison.
Vous l’aurez donc compris, Mourad Boudjelal s’est imposé comme étant l’un des présidents de club les plus emblématiques du moment. Influent dans la sphère rugbystique, sa collaboration avec l’ancien sélectionneur du XV de France, Bernard Laporte, a conduit le RCT au plus niveau depuis maintenant 4 ans.

Vers un second doublé historique ?
La saison dernière, en remportant la H Cup ainsi que le Top 14, le RC Toulon est devenu le premier club français à réaliser le doublé (bien que Toulouse l’avait réalisé en 1996, mais avec une coupe d’Europe sans clubs anglais). Un doublé historique qui pourrait bien se reproduire cette année. En effet, les toulonnais culminent actuellement à la première place au général du Top 14, avec trois points d’avance sur le second. La qualification directe pour une demi-finale étant quasiment assurée, il faudra néanmoins remporter cette dernière, pour accéder à une quatrième finale d’affilée, et pouvoir ainsi prétendre au titre.
Et même si le RCT est le principal favori pour cela, on ne peut jamais prévoir ce qui va arriver, surtout dans ce championnat qui chaque année, resserre un peu plus son niveau…
J’ai rencontré Camille, une supportrice du RCT, qui s’est déclarée être confiante: « Oui Toulon pourrait réussir le doublé ». Ayant constaté une nette évolution de son club depuis quelques années, Camille voit le point fort du RCT dans son système défensif, et voit d’un très bon oeil le recrutement de Quade Cooper pour la saison prochaine.

Qui pour arrêter le RCT ?
Dans un championnat où chaque saison, le niveau est de plus en plus élevé, nombreux sont les clubs qui peuvent rêver au titre. Un suspens garanti jusqu’à la dernière journée, et à l’arrivée, quelques surprises, comme la victoire du Castres Olympique en 2013. Oui, cette même équipe de Castres qui aujourd’hui est engagée dans une lutte acharnée pour le maintien. Comme quoi, ce championnat de Top 14 est vraiment l’un des plus durs d’Europe.
Alors, qui pour arrêter le RCT ? Un club d’une saison, qui sera capable de créer la surprise ? Ou une équipe dont les résultats sont réguliers et qui pourra s’appuyer sur des bases solides pour espérer battre le champion ?
J’ai interrogé Camille à ce sujet, et selon elle, deux clubs seraient en mesure de battre l’ogre toulonnais. « Selon moi le club qui pourrait nous faire tomber serait Toulouse ou Clermont ».
Et à cette question, des noms ressortent assez souvent, comme par exemple l’ASM, qui pourrait bien prendre une éternelle revanche. Puis il y a les outsiders, comme le Stade Toulousain ou le Racing Métro. Pas forcément très réguliers, ils possèdent néanmoins un groupe solide et assez expérimenté. Des Toulousains malheureux depuis le titre de 2012, qui pourraient revenir au plus haut niveau, et offrir une revanche à leurs homologues rouge et noir, dans un remake de la finale de 2012.
Et puis le Racing Métro, la force tranquille. L’outsider par définition. Tapi dans son coin, avec des ambitions claires, et qui chaque saison, se précisent un peu plus. Avec un quart de finale de coupe d’Europe perdu sur le fil cette année (ndlr face aux Saracens, 11-12), les ciel et blanc peuvent nourrir des regrets, et pourraient bien se rattraper sur le championnat de France.

Alors, à vos pronostics, le RCT est-il en mesure de réaliser un second doublé France-Europe ?

P.M.

Donnez votre avis sur cette information plus bas en commentaire ! Echangez avec la communauté !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *