La Top League japonaise : le coup d’envoi est donné !

Avec un calendrier, pour cette saison 2015-2016, décalé et concentré en raison de Coupe du Monde, la Top League (l’équivalent de notre Top 14 français) a débuté ce vendredi 13 novembre au Japon.

Les records sont tombés un à un..

Avec un engouement de la population dépassant toutes les prévisions les plus optimistes. Bien sûr, il s’agit d’une conséquence presque logique et connue que l’on observe dans tous les « grands » sports après un exploit d’une équipe nationale dans une compétition majeure. Et tout le monde a en mémoire non pas l’exploit, mais bien « les » exploits des Japonais durant la Coupe du Monde de rugby 2015 : victoire historique sur l’Afrique du Sud (que bien des observateurs européens considèrent comme le plus grand exploit de toutes les Coupes du Monde), mais aussi un total inédit de 3 victoires sur 4 matchs de poule, un record mondial de taux d’audience TV avec 25 millions de téléspectateurs au Japon pour la rencontre Samoa-Japon… Les records sont tombés un à un !

Une première !

C’est dans ce contexte qu’a eu lieu la première rencontre du Championnat de Top League qui réunit l’élite du rugby japonais et dont les quatre équipes qui finiront en tête obtiendront directement le droit de disputer le All Japan Championship. Les autres rencontres se poursuivront ce week-end, avec une énorme adhésion populaire, certains stades affichant complet dès la mise en « pré-vente » des billets. Dont notamment celui de Nagoya qui va voir demain samedi s’affronter le Toyota Verblitz et les Yamaha Jubilo, champions en titre du All Japon Championship avec dans leurs rangs un certain Ayumu Gorômaru.

Le match d’ouverture de la Top League en ce vendredi 13 novembre vient de se terminer, il a opposé les Panasonic Wild Knights aux Suntory Sungoliath, deux équipes qui ont partagé les victoires des 5 dernières éditions du Championnat de Top League, avec la présence de pas moins de 11 internationaux sur les feuilles de matchs de ces deux équipes. Ce sont les Panasonic, vainqueurs de la Top League l’an dernier et demi-finalistes du All Japan Championship qui ont gagné ce match d’ouverture en écrasant leur adversaire du jour par 38 – 5.

Les Japonais redécouvrent le rugby

« Redécouvrent » en effet, car cela est souvent mal connu, ce sport a été, il y a quelques dizaines d’années, l’un des plus suivis au Japon, juste derrière le baseball, indétrônable sport N°1 au Pays du soleil levant. Ce n’est qu’en raison d’une mobilisation nationale sans précédent en faveur du football en vue de la Coupe du Monde de 2002 qu’il organisait conjointement avec la Corée que le Japon des années 90 a vu le public passer du ballon ovale au ballon rond. Sachant que, dans le même temps (en 1995), l’équipe nationale de rugby essuyait la défaite record de 145-17 face à la Nouvelle-Zélande. Se sentant autant humiliés que leur équipe suite à ce qui a été appelé « le désastre de Bloemfontein », des dizaines de milliers de supporters quittèrent les stades avec poteaux pour les stades avec cages…

L’engouement actuel du rugby au Japon après cette mémorable Coupe du Monde 2015 apparaît donc aux yeux des étrangers (et même de pas mal de jeunes Japonais qui n’ont pas connu cette époque) comme quelque chose de totalement nouveau. Alors qu’il s’agit en réalité d’un « renouveau ».
Certes exacerbé par l’organisation de la prochaine Coupe du Monde en 2019, mais il s’agit en fait du retour d’une période faste pour le rugby japonais qui, par ailleurs, a une histoire très longue.

En effet, c’est en 1866 qu’a été créée la toute première équipe de rugby au Japon, très précisément à Yokohama juste à coté de Tokyo – alors même que la première équipe chez nous, en France, n’a vu le jour qu’en 1877, soit 11 ans après les Japonais… !
Ainsi, mises à part l’Angleterre et l’Australie, le Japon a une histoire rugbystique plus longue que la France, le Pays de Galle, la Nouvelle-Zélande et toutes les « grandes nations » de l’ovalie. Le saviez-vous ?

L’histoire du rugby au Japon

Pour découvrir toute son histoire comme l’organisation actuelle du rugby au Japon ainsi que pour faire connaissance avec les 12 villes & départements qui ont été sélectionnés pour accueillir des matchs en 2019, téléchargez donc gratuitement le Guide du Rugby au Japon, mis en ligne depuis le 1er novembre par le Club MPJ 2019 sur son site (http://mpj2019.com) et retrouvez-le sur Facebook et la page qui lui est dédiée (https://www.facebook.com/guidedurugbyaujapon2019/ ).

Donnez votre avis sur cette information plus bas en commentaire ! Echangez avec la communauté !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *