Top 14 – Les enjeux de la 9e journée

Un Stade Toulousain en plein doute qui affronte un RCT en pleine bourre, le derby franciliens entre deux clubs qui jouent les premiers rôles, l’UBB qui vise toujours plus haut et les relégables qui se déplacent : découvrez les enjeux de la 9e journée du Top 14. 

Le choc : Stade Toulousain – Toulon

Ils ont les mêmes couleurs… mais n’ont pas le même classement. A l’aube de la 9e journée, le Stade Toulousain (11e, 14 points), dans le dur, a profité de la réception du Stade Français (victoire 22-10) pour se remettre dans le droit chemin tandis que Toulon (1er, 28 points) impose un rythme d’enfer aux équipes du Top 14. Les toulousains seront bien évidemment en quête d’une deuxième victoire d’affilée à domicile. Et si possible avec la manière, chose que les hommes de Guy Novès n’ont pas forcément assuré lors de leur dernière apparition. Mais accueillir un double champion d’Europe n’est pas forcément le plus beau des cadeaux qui puisse recevoir le Stade Toulousain dans cette période si délicate. D’autant plus que le RCT, meilleure attaque du championnat (déjà 29 essais marqués) a remporté trois de ses quatre confrontations à l’extérieur. Un match au centre des attentions donc, qui permettrait à Toulouse, en cas de victoire,  d’enfin lancer sa saison. En cas inverse, le RCT continuerait de mettre la pression sur l’ASM (2e, 27 points), qui reçoit La Rochelle (9e, 15 points) tandis que les locaux pourraient, dès samedi soir, retrouver la zone de relégation.

L’UBB en embuscade

Après sa démonstration offensive samedi dernier face à Clermont (51-21, 6 essais marqués), l’Union Bordeaux-Bègles a envoyé un signe fort au Top 14 : elle a les ingrédients pour jouer le haut du tableau. Déjà classés cinquièmes avec 22 points, les hommes de Raphaël Ibañez, véritable prôneur du jeu libéré, accueillent le Castres Olympique qui, à l’instar de Toulouse, connait un début de saison difficile (10e, 3 victoires pour 5 défaites). Le CO, emmené par un très bon Rory Kockott, s’est d’ailleurs donné un bol d’air samedi dernier en s’imposant largement 51-10 face à Grenoble. Un souffle qui pourrait vite être coupé par l’UBB si les girondins gardent l’intensité de jeu qu’ils ont su imposer aux auvergnats. D’autant plus que Bordeaux peut réaliser l’un des gros coups de la journée : le Racing-Métro (3e, 23 points) va défier son voisin du Stade Français (6e, 22 points) à Jean-Bouin, ce qui laisserait, en cas de victoire de l’une des deux équipes, une opportunité de distancer l’un des deux clubs franciliens.

Les relégables au défi

Après un début de saison correct, Brive n’y est plus. Avec vingt-trois essais encaissés en neuf matches, les Corréziens pointent à la 13e place du Top 14 (pour un total de seulement 13 points). Trop indiscipliné (13 cartons jaunes, 1 carton rouge), le CAB se déplace à Grenoble (7e, 20 points) disputer un match qui peut aussi bien leur permettre de se lâcher dans le jeu que de se faire lâcher au classement. Les « Blanc et Noir » chercheront au moins le point de bonus défensif, qui pourrait leur être très précieux dans sa course au maintien, notamment avec Oyonnax. L’USO, moins en réussite à Charles-Mathon que l’année dernière (déjà deux défaites à domicile en quatre matches), est condamné à aller gratter des points à l’extérieur… en commençant dès samedi par Montpellier (4e, 22 points). Egalement en danger, le LOU (12e, 13 points) compte sur la réception de Bayonne (8e, 16 points), tout en espérant un faux-pas de ses adversaires directs au maintien, pour s’éloigner de la zone rouge.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *