« si tu te dopes, soit tu es con, soit tu as envie de te brûler les ailes »

Si le dopage est bien entendu interdit dans le sport, certains professionnels transgressent les règles au risque de se faire rattraper par la patrouille.

Dans une interview accordée au Midi Olympique, Brice Dulin est revenu sur le contrôle antidopage qui l’avait privé des premières rencontres du Tournoi des 6 nations. Ce contrôle avait révélé la présence d’higénamine dans ses urines. Début mars, la FFR décide de blanchir Brice Dulin.

Interview :

« Je savais que c’était une erreur, comme cela a été démontré par la suite. S’il y avait eu le moindre doute, le club ne m’aurait pas soutenu. Je me demandais surtout si ça allait mettre le doute dans la tête de mes coéquipiers, mais ils me voient vivre tous les jours et ils savent qu’il n’y a aucun souci à se faire à ce sujet. Le plus dur à gérer a été pour mes proches. Les gens ne venaient pas me dire en face ce qu’ils pensaient mais mes parents ou mes amis entendaient certains parler. C’est ça qui m’a fait le plus de peine. On m’avait dit que j’avais le temps de régler cette histoire tranquillement et qu’en fonction de la suite et de mes performances à venir, je pourrais être rappelé. Rater des sélections dans des conditions comme celles-là, c’est rageant Vous savez, c’est très bien de lutter contre le dopage mais il ne faut pas faire du bruit juste pour faire du bruit. C’est dommage parce qu’on ternit l’image du rugby pour des trucs qui n’en valent pas la peine. Parce que s’est-il passé à la fin ? On a écorné l’image d’une équipe et de ses joueurs alors que nous avons tous été blanchis. J’ai du mal à croire que cela puisse être possible au niveau professionnel. Nous sommes tellement surveillés… De deux choses l’une : si tu te dopes, soit tu es con, soit tu as envie de te brûler les ailes. Et là, tant pis pour toi. Ça ne me dérange pas qu’on fasse du bruit quand quelqu’un est réellement coupable. Mais quand ce n’est pas le cas… ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *