Safi N’DIAYE : « Le Tournoi est primordial »

L’équipe de France Féminine débutera son tournois des 6 nations samedi à 21h à Bourg en Bresse.

Pour l’occasion, la 3ème ligne de l’équipe de France est revenu lors d’une interview sur cet événement majeur du rugby féminin pour l’année 2016.

A un an de la Coupe du monde, est-ce que ce Tournoi a une importance particulière ?

Safi N’DIAYE : A un an de la Coupe du monde, ce n’est pas un Tournoi lambda. Le groupe n’est pas fermé et tout est encore ouvert. Nous avons besoin de tous ces matches pour poursuivre notre préparation et affiner notre projet de jeu. Nous ne nous voyons pas beaucoup dans l’année alors le Tournoi est primordial pour préparer la Coupe du monde 2017.

Est-ce que votre place dans le groupe a changé ?

Safi N’DIAYE : Nous sommes plusieurs joueuses à avoir joué la Coupe du monde 2014 et nous avons pris une autre place dans le groupe. Nous sommes là notamment pour rassurer et aider les jeunes joueuses qui arrivent en équipe de France. Le groupe est tellement jeune que même si l’on n’est pas très vieille, on fait figure d’ancienne ! Nous avons plus de responsabilité sur et hors du terrain.

Quelles sont les relations entre les anciennes et les nouvelles ?

Safi N’DIAYE : L’intégration se passe très bien, les filles viennent en grande partie des moins 20 ans donc elles se connaissent très bien. Entre le match de Martigues face à l’Angleterre et le stage de Lille avec un groupe plus élargi, nous avons pris le temps de nous connaître et de nous apprécier. Franchement, ça se passe très bien !

Que vous apportent ces nouvelles et jeunes joueuses ?

Safi N’DIAYE : Le niveau augmente vraiment par rapport aux saisons passées dans le rugby féminin. Il y a de plus en plus de concurrence avec des filles de 18 ou 19 ans avec de l’expérience et une maturité impressionnante sur le terrain. Ca rejaillit automatiquement sur le niveau de l’équipe de France et c’est forcément très positif pour nous.

 Est-ce plus facile de préparer le match de l’Italie avec un sentiment de revanche par rapport à la défaite de l’an dernier ?

Safi N’DIAYE : Nous avons toutes encore en tête la défaite de l’an dernier face à ces Italiennes (NDLR : défaite des Bleues 12-17 avec un essai dans la dernière minute des Transalpines) qui nous prive de la victoire dans le Tournoi mais surtout du Grand Chelem. Nous nous sommes faites piéger notamment parce que nous avons joué ce match sans mettre les mêmes ingrédients que pour un match face à l’Angleterre ou l’Irlande. Nous ne voulons pas revivre cela et nous avons prévenu les joueuses qui n’ont pas encore de sélection. Il faut se méfier des Italiennes d’autant que c’est le premier match du Tournoi, toujours un peu compliqué pour nous. C’est primordial de commencer par une victoire !

Présentez-nous l’équipe d’Italie …

Safi N’DIAYE : C’est une très bonne équipe avec des joueuses du Top 8. Elles se connaissent très bien et possèdent beaucoup d’expériences. Elles ne lâchent jamais rien avec un gros pack, ce sera un très gros match. Il faudra gagner nos duels avec une grosse conquête, une défense agressive et tenter de les déplacer le plus possible. Derrière, nous avons des pattes avec des filles qui courent très vite. Ce seront les clés du match.

Qu’est-ce que cela change de jouer son premier match à domicile ?

Safi N’DIAYE : C’est rassurant de jouer chez nous avec un public qui nous suit depuis plusieurs années. C’est vraiment important de sentir ce soutien. Nous jouons trois fois chez nous, c’est vraiment une chance. En 2014, nous avons réussi le Grand Chelem aussi grâce au calendrier.

Donnez votre avis sur cette information plus bas en commentaire ! Echangez avec la communauté !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *