Révolution en Top 14 : les mêlées rejouées indéfiniment, c’est terminé !

TOP 14 – En marge de la conférence de presse de lancement de la saison de Top 14, le président de la LNR Paul Goze, et le patron des arbitres français Didier Méné, ont fait conjointement une annonce de poids. Les arbitres auront pour consigne de ne plus faire refaire les mêlées.

L’annonce faite par Paul Goze de Didier Méné ce lundi à la Cité de la Mode et du Design de Paris va clairement changer les habitudes en Top 14. En présence de tous les capitaines de ce début de saison, le président de la Commission Centrale des arbitres a lâché sa petite bombe. « On ne fera plus refaire trois-quatre fois les mêlées. Cela se termine presque toujours par une pénalité alors autant ne pas perdre de temps et la siffler dès la première ». Une petite révolution alors que bon nombre de matchs ont été pollués ces dernières années par ces phases statiques refaites jusqu’à l’indigestion, et qui ont dévoré un temps de jeu précieux.

Une volonté affirmée par le président de la LNR, qui a fait du gain de temps de jeu effectif son cheval de bataille depuis le début de son mandat. L’ancien Perpignanais n’y est d’ailleurs pas allé avec le dos de la cuillère au moment d’expliquer cette nouvelle directive, glissant « qu’il n’y a qu’en France où les piliers n’acceptent plus de reculer et s’effondrent systématiquement ». De quoi faire grincer quelques dents dans l’assistance, notamment celles du pilier Thomas Domingo. Sur le banc des accusés, le Clermontois, que nous avons interrogé, a préféré répondre à cette saillie de façon pragmatique. « C’est vrai qu’il y a certains moments dans un match où on perd un peu trop de temps et d’énergie là-dessus. C’est peut-être pas plus mal de mettre en place ce genre de directives. Il s’agira maintenant de bien communiquer et se mettre tous d’accord là-dessus pour éviter des incompréhensions dès le début du championnat ».

Méla: « Tout va aller plus vite »

Concrètement, les arbitres auront pour consigne de sanctionner d’une pénalité le pilier qui pose le premier ses appuis au sol, dès la première mêlée. Une augmentation du nombre de pénalités est donc à prévoir, notamment en début de championnat, ce qui pourrait bien faire les affaires des clubs disposant des buteurs les plus efficaces. Ce sera le cas de Brive qui, avec l’absence des mondialistes (qui ne l’impacte presque pas), pourrait faire coup double s’il gère bien cette nouvelle donne, lors d’une première partie de saison qui vaudra excessivement cher cette année.

« Cela va évidemment changer les choses car tout va aller plus vite », explique le capitaine du CAB Arnaud Méla. « Il ne faudra juste pas se tromper sur la première décision. De notre côté, on va tâcher de bosser la mêlée encore plus sérieusement que l’an dernier. On va tenter de récolter des points là-dessus en comptant sur Gaëtan Germain pour nous enquiller un maximum de points ». Reste plus, à tous les avants du Top 14 comme à ses arbitres, qu’à se mettre au diapason.

Donnez votre avis sur cette information plus bas en commentaire ! Echangez avec la communauté !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *