Quand Mourad Boudjellal dézingue plusieurs clubs du Top 14 dont notamment le Racing 92

Lors d’un long entretien accordé au Midi Olympique, le président du Rugby Club Toulonnais, Mourad Boudjellal s’est exprimé sur l’évolution du rugby professionnel.

Ce-dernier ne manque pas de dénoncer certains clubs qui défiscalisent. Il pointe également du doigt le Racing 92 qui a réussi à déplacer seulement une centaine de supporters pour célébrer le Bouclier de Brennus en juin dernier. Selon le patron du RCT, c’est une mauvaise image pour le rugby Français. Extrait:

« Je note que c’est le Top 14 des déficits d’exploitation. Aujourd’hui, on perd en finale contre des clubs qui ont huit ou dix millions d’euros de déficit exploitation. Leur seule qualité est d’avoir de l’argent extérieur pour les soutenir. Et, souvent, on y participe sans le savoir puisque 33 % auraient servi à payer de l’impôt… Quelque part, il y a pas mal de gens qui défiscalisent dans le Top 14. C’est une façon d’économiser 33 % d’impôt sur les sociétés. Pour ça, on achète un maillot, on achète de l’espace… Il y a d’autres méthodes aussi. Il y a les clients et fournisseurs d’un grand groupe qui mettent leur petite pièce dans le club. Ce sont des déficits cachés. Mais, ce qui me dérange, c’est quand le champion de France déplace 70 personnes pour célébrer le Bouclier. C’est une mauvaise image pour notre sport. Celui qui regarde ça à la TV se dit que le rugby est un sport tiers-mondiste. Ces clubs sont aujourd’hui en train de vider les stades et les audiences télévisuelles. Eux dont l’engouement n’est pas la base de l’économie se foutent d’avoir du public en tribunes ou de l’audience à la télé car ça ne rapporte pas d’argent. On prépare le Top 14 des stades vides. J’en veux à la Ligue de ne pas l’avoir anticipé, de ne pas avoir créé une méritocratie pour ceux qui vivent de leur propre économie. Il y a une différence entre ces clubs riches et les autres car ils ont un actionnaire riche. Aujourd’hui, pour réussir dans le rugby, il faut être moyen. Si vous êtes bon, on vous tue. La ligue a mis en place le Top 14 des milliardaires. Quand on dit que Toulouse est dixième, ce n’est pas vrai… Si on fait le classement et qu’on retire les déficits d’exploitation ou le soutien plus ou moins dissimulé d’entreprises, Toulouse est loin d’être dixième. De grandes écuries vont disparaître au profit des milliardaires et on va s’emmerder. On en crèvera mais eux auront défiscalisé dans le rugby. C’est génial. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *