Quand Mourad Boudjellal dénonce le temps passé par Paul Goze dans les restaurants et hôtels !

Dans son livre intitulé « Un président devrait dire ça plus souvent« , le président du Rugby Club Toulonnais, Mourad Boudjellal n’a pas été tendre avec le président de la Ligue Nationale de Rugby: Paul Goze.

En effet, le patron du RCT a clairement expliqué son opposition avec Paul Goze dans cet extrait choisit par Var-matin. Attention, ça pique. Extrait:

« Avec les pilotes de la Ligue nationale, notre sport va crever. Il est gangrené par leur besoin d’en être des acteurs essentiels alors qu’ils ne sont que des spectateurs. Il n’y a pas de compétences au sommet, plutôt des personnes minaudant, qui s’avèrent d’authentiques arrivistes. Je ne suis pas gentil en apparence, mais je suis sûrement moins méchant que ces « alimentaires » du rugby. Paul Goze est un brave homme. C’est d’ailleurs pour ça qu’il occupe la présidence. Mais il n’a aucune vision. 11 avance au jour le jour, se contentant d’effet d’annonce et de mesures qui lui assurent la majorité. Surtout ne pas tarir la source qui vous nourrit… Nous nous sommes déjà expliqués vertement. J’ai déjà dit ce que je pensais à celui qui passe la plupart du temps à l’hôtel et au restaurant. Je le regrette, car l’homme est respectable. Mais il est comme la fille derrière le comptoir d’Air France que l’on engueule quand on rate son vol. Je n’ai rien contre lui, sinon qu’il incarne le système. Un système victime de consanguinité, dont il profite car il a l’intelligence suffisante pour comprendre qu’il a une forme d’incompétence et doit rentrer à l’intérieur dudit système pour grandir. Mais comme tout le monde a peur, personne ne parle et on continue de le flatter. Je reste surpris que nous ayons élu un président ayant laissé son club dans une situation économique catastrophique. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *