Pour sa montée en Pro D2, Lille connaitra la décision du CNOSF mardi

PRO D2 – La montée des Lillois en Pro D2 a été barrée par la DNACG et la commission d’appel de la FFR. Les Nordistes espèrent un jugement différent du CNOSF mardi.

Le Comité national olympique et sportif français (CNOSF) va faire part mardi après-midi de son avis concernant la montée en Pro D2 du club de rugby de Lille, a indiqué lundi le club nordiste. Le Lille Métropole Rugby (LMR), dont la montée en ProD2 a été refusée par la DNACG (Direction nationale d’aide et de contrôle de gestion) en juin puis par la commission d’appel de la Fédération française de rugby (FFR), a fait appel mi-juillet auprès du CNOSF.« On peut être optimiste car c’est un organisme indépendant de la fédération de rugby », a expliqué son président Jean-Paul Luciani.

« Je ne vois pas ce qu’ils peuvent nous reprocher ce coup-ci »

« On a été dur avec nous avant, on a montré (devant le CNOSF, ndlr) les conventions signées avec les sponsors, alors qu’on avait montré les factures la fois d’avant », a-t-il dit. « Je ne vois pas ce qu’ils peuvent nous reprocher ce coup ci », a-t-il affirmé. La DNACG avait empêché le LMR de monter en Pro D2 après avoir mis au jour des dettes d’environ 800.000 euros datant de la période 2011-2014.

Le club avait pourtant indiqué avoir épongé ce déficit en moins de trois semaines, notamment après avoir récolté plus de 100.000 euros grâce au financement participatif. En cas d’avis défavorable, le LMR aurait la possibilité de se tourner vers la justice administrative. « Mais avec un avis défavorable du CNOSF, ce serait nettement mois jouable », a reconnu M. Luciani.

Les dirigeants du club de Lille ont bâti un budget pour la saison 2015-16 avoisinant les cinq millions d’euros, avec 33 joueurs professionnels, dont dix nouvelles recrues. Le club avait acquis sur le terrain le droit d’intégrer pour la première fois les compétitions professionnelles en devenant vice-champion de France de Fédérale 1.

Ce serait la première fois qu’un club situé dans le Nord de la France, hors clubs d’Ile-de-France, intégrerait le championnat de France de rugby professionnel, depuis sa création en 1998. Si le LMR n’obtenait pas gain de cause, c’est Dax, 15e et premier relégable du championnat la saison dernière, qui serait réintégré en ProD2.

Source : Rugbyrama

Donnez votre avis sur cette information plus bas en commentaire ! Echangez avec la communauté !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *