Pascal Papé lance un défi à Vincent Moscato

Interviewé en fin de journée par nos confrères de RMC Info, Pascal Papé a répondu aux questions des journalistes et a implicitement lancé un mini défi à Vincent Moscato en fin d’entretien :

Pascal, qu’avez-vous fait de cette journée libre ?

Pour ma part, je suis resté à l’hôtel. Je n’avais pas envie de sortie, de suivre la troupe. Je suis resté à l’hôtel à récupérer encore un peu. Avec certains joueurs, on a pu manger avec certains joueurs au bar de l’hôtel. C’était sympa de se retrouver en petit groupe.

Vous avez soufflé vos 35 bougies ce lundi…

J’ai passé mon anniversaire avec 40 mecs, c’était génial (rires). J’ai eu droit au portefeuille Eden Park remis par la Fédération mais il n’y avait rien dedans.

Souffrez-vous toujours du genou ?

Non. J’avais pris un petit ‘’pète’’ en fin de match contre le Canada (41-18, jeudi dernier) mais il n’y a rien de grave. C’est surtout le staff médical qui voulait qu’on prenne des précautions. Demain c’est reparti pour une belle journée d’entrainement.

Que faites-vous à l’entrainement ?

On fait des montées de genou (rires). On a une semaine un peu plus longue pour préparer le match, on est plus dans le détail. Il y a beaucoup de séances vidéo. On essaie de peaufiner, au niveau de la stratégie et des attitudes, ce que l’on va mettre en place contre les Irlandais. On axe sur la qualité.

Vous avez mis l’accent sur les nettoyages ?

C’est un point noir depuis le début de la Coupe du monde. On continue de bosser dessus. Contre le Canada c’était mieux mais pas assez pour donner plus de vitesse au jeu. Les Irlandais sont bons là-dessus mais ils tiennent aussi le ballon très haut pour déclencher un maul et avoir le ballon sur la mêlée en suivant. On essaie de voir comment être au mieux sur les percussions et ne pas se faire prendre le ballon bêtement.

Avez-vous travaillé sur Sexton ?

Non, mais on a vu que Jonathan Sexton et Conor Murray ont un excellent jeu au pied. Et que c’est avec leur jeu d’occupation qu’ils mettent la pression sur les équipes adverses. On se prépare à être bon sur ce jeu-là. Et l’Irlande est peut-être la meilleure équipe sur le jeu aérien. Les ailiers sont très bons à la lutte. Si on veut gagner, ça passera par une performance dans ce jeu-là.

Préférez-vous jouez l’Argentine ou la Nouvelle-Zélande ?

On a juste envie de finir premier de la poule. Ce sera forcément un gros quart de finale.

D’autant que les Argentins ont Maradona avec eux…

Nous aussi on a des anciens qui viennent au stade mais eux ne dansent pas dans le vestiaire. Ça viendra. Ce serait bien d’avoir Vincent (Moscato), mais je ne suis pas sûr qu’il soit assez courageux ! C’est un petit défi (NDLR : Ils rigolent…)

Donnez votre avis sur cette information plus bas en commentaire ! Echangez avec la communauté !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *