Notre résumé de France – Italie

Une première attendue et assez bien maîtrisée

Philippe Saint André l’a dit à la fin du match, le XV de France jouait presque à domicile pour entamer sa coupe du monde face aux italiens, à Twickenham. Une première attendue et assez bien maîtrisée pour les français, qui ont su prendre la main sur la partie très tôt dans le match. Les italiens, largement dominés dans les premières minutes, et régulièrement mis à la faute, concèdent trois tirs de pénalités après 10 minutes de jeu, la première tentative termine sur le poteau, mais elle est effacée quelques instants plus tard par Michalak lors de la seconde tentative. La France se voit refuser un essai suite à un en avant de Nakaitaci avant d’aplatir dans l’en but, retour à la pénalité, transformée par Michalak, 6-0 pour les bleus. Puis on assiste au réveil italien, qui manquent une pénalité à la 13 ème minute, mais s’installent dans le camp français.

Le XV tricolore s’envole

Le XV tricolore est mis en difficulté à plusieurs reprise mais la défense tient bon, et les bleus reprennent le dessus petit à petit, 15-3 à la pause, pas d’essais mais 5 pénalités réussies sur 7 tentés, le bilan est plutôt positif. Au retour des vestiaires, la France se montre d’avantage agressive et après avoir inscrit un nouveau tir de pénalité Michalak lance Slimani au pied qui n’a plus qu’à aplatir face aux poteaux la France s’envole, 25-3, et se met à croire au bonus offensif. Malgré le retard, les italiens ne se couchent pas et contre attaque, essai de Venditti quelques minutes plus tard, 25-10, le match se tend, et le reste de la partie sera animé par plusieurs accrochages initiés par les joueurs de la squadra. Et peut être l’événement le plus important du match qui intervient à la 57ème minute de jeu, yoann huget se blesse, tout seul, et sort directement aidé par le staff médical, on comprend très vite l’importance de sa blessure, il sera forfait pour le reste du mondial. La fin de match reste anecdotique puisque la France n’obtiendra pas le bonus offensif après ce coup dur, même si un essai transformé de Nicolas Mas portera le score à 32-10. Un match satisfaisant dans l’ensemble mais on attend encore plus des bleus pour se sentir vraiment rassuré concernant la suite de la compétition, rendez vous mercredi contre la Roumanie, un adversaire a priori plus faible que l’Italie, mais les japonais ne nous diront pas le contraire, rien n’est impossible dans le rugby.

Donnez votre avis sur cette information plus bas en commentaire ! Echangez avec la communauté !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *