Mourad Boudjellal pousse un nouveau coup de gueule envers ses joueurs !

Ce samedi après-midi, le Rugby Club Toulonnais s’est incliné contre Toulouse à l’Allianz Riviera de Nice sur le score de 12 à 10.

Le manager Varois Bernard Laporte a été obligé de sortir ses deux piliers Alexandre Menini et Manasa Saulo dès la 26ème minute de jeu. En effet, la mêlée du RCT s’est faite démontée comme rarement en moins d’une demi-heure.

En déplacement ce week-end, le président du Rugby Club Toulonnais, Mourad Boudjellal n’a pas pu se rendre à Nice ce samedi. Interrogé par La Provence, le patron du RCT a avoué avoir eu honte de ses avants. Extrait:

« En dix ans de présidence, jamais un cinq de devant ne m’a autant fait honte ! Oui, j’avais honte devant ma télé, et ce, durant tout le match! Devant, on s’est fait ‘démonter’. Nos joueurs du cinq de devant ne sont jamais entrés sur le terrain; ils étaient ailleurs. Il s’agissait peut-être de leurs sosies, qui sait?… Pour moi, c’était un festival de sosies! C’est notamment vrai pour notre pilier droit fidjien. J’ai l’impression qu’on nous l’a changé durant la semaine. En tout cas, il n’était pas très ressemblant avec le vrai. Les joueurs du cinq de devant de Toulouse, eux, auraient pu jouer avec les bras attachés dans le dos, cela aurait été pareil! »

 

Donnez votre avis sur cette information plus bas en commentaire ! Echangez avec la communauté !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *