Mourad Boudjellal justifie sa décision d’écarter son manager Diego Dominguez

Le président du Rugby Club Toulonnais, Mourad Boudjellal s’est confié aux journalistes du Midi Olympique, ce lundi matin, suite à sa décision d’évincer Diego Dominguez du poste de manager du RC Toulon.

Dans un premier temps, Mourad Boudjellal précise que Diego Dominguez n’est pas licencié mais mis à pied. Il pourrait poursuivre l’aventure au RCT, mais pas en tant qu’entraîneur. Extrait:

« Diego Dominguez a été mis à pied ce matin et déchargé de l’entraînement de l’équipe professionnelle. J’ai confié la totale responsabilité de l’équipe à Mike Ford, à partir d’aujourd’hui. Diego Dominguez sera reçu. Tout est possible, mais s’il est réintégré, ce sera en tant que directeur rugby mais pas entraîneur. Maintenant le poids est sur les épaules de Mike Ford. On a beaucoup parlé, maintenant il faut agir. »

Par ailleurs, le président Varois affirme assumer cet échec. Il ne remet aucune en cause les compétences de Diego Dominguez, mais précise qu’il n’adhérais tout simplement pas au projet mis en place par l’italo-argentin. Extrait:

« Diego c’est d’abord mon échec personnel, puisque c’est moi qui l’ai choisi. Ce n’est l’échec de personne, si ce n’est le mien. Donc je l’assume. Avec Mike Ford, mon idée était juste de rajouter un peu d’expérience à Diego, qui est quelqu’un pour qui j’ai beaucoup d’estime et qui, je pense, a toutes les qualités pour être un très grand entraîneur. Il est notamment capable d’aller chercher très loin dans les joueurs, pour qu’ils donnent le meilleur d’eux-mêmes. Mais ce n’était pas un plan de jeu auquel moi j’adhérais. J’ai envie que les gens aient envie d’acheter un billet pour venir voir le RCT. Après je ne tape pas sur Diego Dominguez, nous sommes troisièmes du championnat et pas éliminés de la Coupe d’Europe. Son bilan n’est pas négatif. J’en suis conscient. Nous avons un désaccord. Ce sont des choses qui arrivent. Ça n’enlève rien à toute l’estime que je peux avoir pour lui et toute la croyance en ses compétences que je continue à avoir. Mais aujourd’hui ce n’est pas la solution que je souhaitais. »

Mourad Boudjellal a ensuite précisé que cette décision ne provient d’une demande des joueurs. Seulement, il n’est pas content du jeu produit par son équipe et il souhaite que cela change. Extrait:

« Aucun joueur ne m’a demandé la tête de Diego. C’est moi qui ai évolué, et je ne suis pas content de ce que je vois. Si j’étais supporter du RCT je n’aurais pas envie d’acheter un billet de stade. Sur l’énergie et la capacité de Diego à motiver des joueurs j’ai rarement vu ça. Il est exceptionnel. Par contre, moi je suis là pour bonifier les choses. Pas pour remettre en question une personne. Quand je prends une décision, c’est sans arrêt pour être plus fort. Diego est quelqu’un de très classe, donc il est resté classe. »

Pour conclure, Mourad Boudjellal affirme que cette éviction n’était prévue lorsque Mike Ford a intégré le staff Varois en septembre dernier. Extrait:

« Ce que je voulais, en recrutant Mike Ford, c’était ajouter un peu d’expérience. Mais il se trouve que ce matin j’ai décidé, pour des raisons diverses, de pratiquer une mise à pied. Mike Ford assurera les trois-quarts. Personne n’arrivera et après on verra au niveau du staff comme se positionnera chacun. »

Donnez votre avis sur cette information plus bas en commentaire ! Echangez avec la communauté !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *