Mourad Boudjellal clash sévèrement le président de Montpellier

Le président du Rugby Club Toulonnais, Mourad Boudjellal n’y est pas allé de main morte ce vendredi matin, en conférence de presse.

Le patron du RCT a expliqué la grosse différence qui existe entre la stratégie menée par le Rugby Club Toulonnais et celle lancée depuis peu par le club de Montpellier.

Ainsi, Mourad Boudjellal reproche à Mohed Altrad, le président de Montpellier, de vouloir acheter le Bouclier de Brennus en alignant plusieurs millions d’euros pendant que Toulon créé une réelle économie.

« Le salary cap, nous ne le respectons pas comme Toulouse, comme Clermont, comme le Racing et comme Montpellier. Mais Montpellier a un projet un peu différent que celui de Toulon. Je respecte Mohed Altrad, il fait ce qu’il veut avec son club. Moi, j’ai essayé de gagner le Top 14. Pour gagner le Top 14, il fallait que je créé une économie qui me permette de recruter de gros joueurs et d’avoir un gros budget pour être un concurrent sérieux en Top 14. Mais ce n’était pas gagné car l’économie je ne l’avais pas. Pour sa part, Mohed Altrad achète le Top 14, c’est différent. Il a les moyens et il se demande qu’est ce qu’il pourrait s’acheter qui lui ferai plaisir, comme nous on pourrait avoir envie de s’acheter une voiture. Il a vu que le Bouclier de Brennus ce n’était pas mal et il s’est demandé combien ça coûte. Il a l’argent à la banque et il va payer. Très bien, ça ne me dérange pas ! Aujourd’hui, le prix du Bouclier de Brennus est entre 30 et 40 millions d’euros. Comme le budget de Montpellier ne fera jamais 30 ou 40 millions, il va mettre 10, 15 ou 20 millions. C’est son problème ! Moi, ça ne me dérange pas, sincèrement. Mais ce n’est pas du tout la même philosophie qu’à Toulon. Puis ce n’est pas le seul à vouloir acheter le Bouclier. Mais quand ils le gagneront, je demande à ce qu’ils laissent le prix dessus car ça fait mieux quand même. C’est un cadeau assez cher. »

Donnez votre avis sur cette information plus bas en commentaire ! Echangez avec la communauté !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *