Mondial 2015: Il faudra compter avec l’Irlande

Auteur d’une montée en puissance depuis quelques années, le XV du trèfle s’est imposé comme étant une nation majeure sur le plan mondial. Souvent dans l’ombre de l’Angleterre ou de la France, les Irlandais ont fait leurs armes à l’abri des éclats médiatiques. Opération réussie, car l’Irlande occupe actuellement la troisième place du classement mondial de l’IRB, devant l’Australie, l’Angleterre, et la France…

Une progression constante

Depuis le Grand Chelem en 2009, le XV du trèfle n’a de cesse de progresser. Malgré des secondes ou troisièmes places glanées lors des éditions suivantes, les irlandais ont néanmoins répondu présents, en battant notamment l’Angleterre deux fois sur les cinq dernières confrontations dans le tournoi.
Puis vient ce match, lors de la tournée d’automne 2013. L’Irlande affronte alors la Nouvelle-Zélande et se dirige vers une victoire historique, lorsqu’un essai assassin anéanti tout espoir d’un succès historique dans les arrêts de jeu. Ce match restera tout de même gravé dans les mémoires, du fait d’un combat féroce livré durant toute la partie par des irlandais survoltés, qui auront fait vaciller les champions du monde en titre.
Trois mois plus tard, l’Irlande retrouvera les sommets de l’Europe, remportant l’édition 2014 du tournoi des VI Nations. C’est le moment que choisira l’emblématique Brian O’Driscoll pour prendre sa retraite ; une sortie par la grande porte pour un grand monsieur du rugby.
Cette progression va ensuite continuer, avec deux tournées entièrement réussies. 5 victoires sur 5 : deux contre l’Argentine en juin, puis face aux Springboks, à la Géorgie et aux Wallabies en automne. L’après O’Driscoll est réussi.
Viens alors le VI Nations 2015, et force est de constater que l’Irlande maintien son cap, avec deux victoires (face à l’Italie puis contre la France) au bout des deux premières journées…

Les joueurs à suivre

Suite au départ de Brian O’Driscool, quelle tâche ardue que de trouver un centre capable d’égaler cette légende du rugby. Ardue certes, mais pas impossible ! En effet, le staff irlandais a su compenser le manque, en appelant un jeune prodige tout droit venu de la province du Connacht. Robbie Henshaw, 21 ans, aura donc pour mission de prendre la relève d’O’Driscoll. Et il semble déjà avoir fait ses preuves…

De plus, le XV Irlandais peut s’appuyer sur son ouvreur, Jonathan Sexton, qui, malgré des début mitigés au Racing Métro a su relever la tête en effectuant un match de qualité face au XV de France. Son association avec Conor Murray, a été une réussite lors de ce match, et il se pourrait bien qu’elle soit reconduite en vue de la réception du XV de la rose, le 1er mars prochain.

Et pour finir, comment ne pas citer Simon Zebo, l’ailier gauche de cette sélection. Performant au sein du groupe, mais également dans son club de la province du Munster, l’ailier de 24 ans a de beaux jours à venir avec le XV du trèfle.

Un sélection solide, qui a allie savamment jeunesse et expérience pour des résultats plus que convaincants.

Les ambitions

Vous l’aurez donc compris, le XV du trèfle ambitionne grandement de faire un bon résultat lors du mondial en septembre, qui se déroulera non loin de ses terres. Et au vue de ses précédents résultats, il voit le rêve Web Ellis se rapprocher peu à peu. Cela devra passer par la réussite de ce Tournoi des VI Nations, qui pour le moment, a fort bien débuté.

Alors, Web Ellis une chimère ? La réponse dans moins de 7 mois…

P.M

El Catala

Ses articles ont l’accent Catalan, le temp

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *