Cheika ne digère pas l’arbitrage de la finale et accuse Carter

L’entraîneur des Wallabies Michael Cheika, dénonce et accuse la star Dan Carter d’avoir simulé et pris du temps à se relever pour obtenir une pénalité décisive lors de la finale de Coupe du monde.

 

Tout en continuant de reconnaître  que la Nouvelle-Zélande a mérité leur victoire et le titre de Coupe du Monde, Cheika  a déclaré qu’il y a eu un moment clé de la finale qui a eu une incidence contre les Australiens. Si cela n’était pas arrivé, le jeu aurait pris une direction différente. Ce moment, désigné par le sélectionneur Australien, est celui quand Carter est plaqué tardivement par kepu, qui a entrainé une pénalité après un examen par le TMO et l’arbitre Nigel Owens.

Admettant la faiblesse de la ligne des Wallabies, les Néo zélandais nous faisaient vraiment mal en première période,  a déclaré Cheika. Mais après les Australiens avaient compris le jeu de leur adversaire et avaient une solution de contournement et ont pu revenir dans le match.

« Dans le jeu, cela peut arriver et c’est arrivé, nous avons trouver un autre moyen d’obtenir le ballon« , a déclaré Cheika.

« Nous l’avons fait à travers notre travail, et je pensais vraiment que nous étions un peu malchanceux; mais la pénalité contre Kepu pour le placage était à la limite. »

« Nous les avons mis vraiment sous pression en deuxième période, mais il y a eu un moment clé qui a changé la dynamique. »

simulation Carter

Les Wallabies ont terminé avec un résultat de deux défaites et une victoire contre les Kiwis en 2015 et ont été indéniablement surclassé dans les deux défaites. Même avec l’élan positif Cheika décrit :

« les All Blacks ont contrôlé le jeu 75% du temps.  Mais l’écart entre la Nouvelle Zélande et l’Australie se rétrécit, pense Cheika, et avec un retrait de héros All Blacks qui se dirigent vers la retraite, les prochaines années devraient être intéressantes. « Je pense que nous avons réduit notre écart avec eux« , a déclaré Cheika.

« Ils ont gagné deux des trois dernières rencontres contre nous, mais je pense que nous avons été beaucoup plus concurrentiel cette fois ci et en place pour livrer un réel combat. Nous construisons notre propre jeu de qualité. » Ils sont de mieux en mieux ainsi, ils ont une excellente équipe, de même pour l’entraîneur et l’encadrement qui sont de mieux en mieux.

« Pour nous, se rapprocher d’eux, c’est s’améliorer à un rythme plus rapide et nous voulons juste être prêt pour les rencontrer. Prêt à en découdre et de les gagner « .

Cheika se dit déçu du discours tenu envers ses joueurs. Ils se sont battus pour arriver en finale mais malheureusement ont terminé à la seconde place : « J’ai vraiment vraiment aimé ça , je ne veux pas rentrer à la maison « , a t-il dit . «Je l’ai tellement aimé , la camaraderie , le respect, les gars ont fait preuve de sacrifices, l’ altruisme , leur loyauté à l’équipe. « 

Selon Cheika, L’Australie a le potentiel pour s’améliorer plus rapidement que les Néo Zélandais dans les prochaines années.

Source: DailyTelegraph

Donnez votre avis sur cette information plus bas en commentaire ! Echangez avec la communauté !

One thought on “Cheika ne digère pas l’arbitrage de la finale et accuse Carter

  • 4 novembre 2015 at 19 h 18 min
    Permalink

    Carter a peut être un peu simulé, mais le placage à retardement y était et les Australiens auraient pu être sanctionné deux autres fois pour des placages hauts, et par des cartons jaunes, les Néo-Z en prenne un qui est lui limite. Cheika ne se plaint pas de l’arbitrage de la demi-finale qui aurait dû voir la victoire des Ecossais, là il ne crie pas au scandale. Il n’est pas trop mauvais comme entraîneur mais c’est un petit monsieur.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *