Maxime Mermoz encense Paul O’Connell et évoque le cas Philippe Saint André qui l’a qualifié de « traitre »

« C’est dommage, c’est un grand monsieur et un grand joueur. J’ai pu le croiser à Toulon lors de la photo officielle. Il a beaucoup de charisme et ça aurait été plaisant de le côtoyer parce qu’il avait l’air de vouloir amener quelque chose et de contribuer au rayonnement du club. »

A l’inverse les relations entre l’ancien sélectionneur du XV de France Philippe Saint André et le 3/4 centre du RCT ne se sont toujours pas améliorées et ce n’est pas la sortie du livre « Devoir d’inventaire » mis en vente il y a quelques jours qui auront permis le contraire. Qualifié de « traitre », Maxime Mermoz, interrogé sur le sujet ne souhaite pas dépenser une seule seconde pour son ancien sélectionneur :

« Je lis d’autres livres pour le moment, a-t-il souri ce mardi en conférence de presse. Qui m’a mis une étiquette de sale gosse ? Je n’ai aucun problème avec moi-même. Je ne peux pas me sentir blessé. Je serais revanchard par rapport à quoi ? A qui ? Si tu es dans un sentiment de revanche, tu n’avanceras pas. Ça appartient au passé. Je pense qu’on s’en fout un peu aujourd’hui. Mais je n’en veux pas du tout à Philippe Saint-André. Ça m’indiffère en fait (long silence). Je n’ai aucun lien avec cette personne. Je ne veux pas dépenser une seule seconde d’énergie pour lui »

Donnez votre avis sur cette information plus bas en commentaire ! Echangez avec la communauté !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *