Mathieu Bastareaud n’a plus le droit de parler…

Alors que Mathieu Bastareaud était à Mont-Saint-Aignan hier, il a reçu une nouvelle bizarre en provenance de la fédération française de rugby.

Du silence, voila ce qu’on a ordonné au centre international lors de sa séance de dédicace sur son bouquin « tête haute ». Mathieu Bastareaud n’a pas eu le droit d’ouvrir sa bouche devant la presse locale qui n’avait pourtant pas l’intention de poser des questions embarrassantes ou désobligeantes.

Du coup, le Toulonnais de 26 ans, de retour d’un stage intensif à Tignes en vue de la Coupe du monde (en Angleterre du 18 septembre au 31 octobre), n’a pas pu non plus évoquer son livre dans lequel il revient sur son enfance modeste et heureuse en banlieue parisienne et sur le mal-être avec lequel il a dû souvent composer pendant sa carrière.

« Je ne sais pas si vous pourrez lui poser des questions, avait prévenu Arnaud Delalondre, le directeur du magasin Go Sport mardi matin. En tout cas, sur l’équipe de France, ce ne sera pas possible. »
On sent dans ces propos, que le Staff de l’équipe de France craint qu’une petite phrase prononcée par un joueur ne déclenche un abattement médiatique démesuré, tant on connait les difficultés de l’équipe de France ces derniers temps.

« La Fédération impose le silence radio en cette période de préparation au Mondial,indique Farid Boumkaïs qui gère les intérêts de l’international via la société Pro 4 – Succès. Les joueurs ont aussi des restrictions au niveau de leur présence sur les réseaux sociaux. Ils ne peuvent y intervenir qu’après avoir reçu une autorisation. »

 

Bien qu’interdit de répondre aux journalistes, Mathieu Bastareaud est resté très disponible envers son public, qui était composé d’une grande partie d’enfants et d’adolescents.
 « Il a quand même un peu de bras »,commentait une dame estomaquée par les biceps du Toulonnais, découvert à Massy puis révélé au Stade Français.

Donnez votre avis sur cette information plus bas en commentaire ! Echangez avec la communauté !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *