L’UBB confirme, le Stade Français sur le toit de la capitale… Le résumé de la 9ème journée

Dans un Top 14 toujours plus serré, chaque match est important et le moindre faux pas pourrait être fatal pour le suite de la saison.

Mais pouvons nous encore parler de faux pas pour un Castres Olympique méconnaissable, qui vient d’encaisser une sixième défaite cette saison? Alors que la victoire de la semaine dernière laissait transparaître un renouveaux en ce début de saison, voilà qu’ils se présentent un peu plus confiant à Bordeaux-Bègles, eux même vainqueurs la semaine dernière de Clermont (51-21) passant pas moins de 6 essais aux Auvergnats. Ce fut donc bis repetita à Chaban-Delmas, puisque les hommes de Vincent Etcheto ont cette fois-ci atomisé le CO (53-7), 9 essais à la clé.

De leur côté, les Clermontois voulaient se rassurer après leur déconvenue à Bordeaux la semaine passé, afin d’entamer la coupe d’Europe avec confiance la semaine prochaine. Et on ne peut pas dire que ce soit le cas… Malgré leur victoire face à La Rochelle (30-10), les jaunes et bleus ont été privé du bonus offensif dans les dernières minutes du match par l’insaisissable Alofa Alofa. Et au niveau du contenu, les hommes de Franck Azéma ne se sont pas réellement rassuré commettant un trop gros nombres d’imprécisions.

Réalisant un bon début de saison dans l’élite, le LOU devait néanmoins assurer la victoire face à l’aviron Bayonnais, sous peine se se retrouver dans les deux derniers aux classement. Dominé tout au long du match par des Bayonnais qui ne parvenaient cependant pas à concrétiser, les Lyonnais ont du tout donner pour finalement l’emporter 24-19. Ils passent ainsi devant l’Aviron Bayonnais au classement.

La tuile pour Montpellier… La sorti de François Trinh-Duc à la 24ème minute est sans doute l’information la plus importante de ce match. Dans un match difficile qui aurait pu basculer, le MHR s’est imposé face à Oyonnax qui se retrouve ainsi dans la zone rouge. (25-9)

Le derby parisiens que tout le monde attendais n’a finalement pas tenu toutes ses promesses. Mis à part une petite bagarre au coup de sifflet finale et une fin de match qui s’est jouée sur une transformation raté du Racing après un essai de Dambielle, qui laissait entrevoir un retour des ciels et blancs dans la partie et une fin de match haletante (74ème), le spectacle et les grandes envolées n’étais pas vraiment au rendez-vous. Le Stade Français s’impose finalement 23-19. Après deux défaites contre le Racing la saison dernière, le Stade Français remporte enfin ce derby si prestigieux.

Dans le match de vendredi soir, Grenoble s’est fait très peur contre des brivistes pourtant dominés tout au long de la partie. Le match s’est joué sur une pénalité raté de Germain à la dernière minute (26-25). Une bonne opération malgré tout pour les grenoblois qui rejoignent le top 6. De leur côté, les corréziens chutent à la 12ème place et pourraient se retrouver dans la zone rouge en cas de victoire de Toulouse face à Toulon Dimanche soir.

Crédit photo: Steph Mass

Paul-Antoine LECLERCQ

R

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *