Lille sait désormais ce qu’on lui reproche !

La commission d’appel de la FFR a pris son temps pour mettre par écrit ce qu’elle reproche au Lille Métropole Rugby, l’empêchant d’évoluer en Pro D2 la saison prochaine.

Pour l’heure, peu d’éléments filtrent.

uses notifications attendues, les dirigeants lillois les ont donc depuis mercredi matin. Mais quand on leur demande de nous en préciser le contenu… « C’est entre les mains de nos avocats, explique Jean-Paul Luciani, le président lillois. On nous reproche des choses, plus sur la forme que le fond. Comme si on avait pu maquiller des contrats avec des grands groupes français… On a 15 jours pour faire appel au CNOSF si on veut, mais on devrait ficeler le dossier dans les deux jours. Je ne dirai rien de plus à l’heure actuelle. »

Les douze pages de notifications de la Fédération contiennent-elles des éléments accablants pour le LMR ? « Ils ont bien vu que l’argent était là. En fait, on nous reproche d’avoir faussé le championnat de Fédérale 1 avec notre déficit. C’est le passé qui nous rattrape, assure Yann Defives, le directeur sportif du LMR. S’il n’y avait pas eu de dette depuis quatre ans, on n’en parlerait pas. On paie les pots cassés. »

Quelle peut être la conclusion de l’avis consultatif que prononcera le CNOSF ? « Certains entraîneurs de Pro D2 m’ont dit que la Fédé les avait consultés pour savoir s’ils envisageaient une Pro D2 à 17 (avec Lille et Dax). Ils sont de tout cœur avec nous mais clairement, une poule à 17, ça n’intéresse personne. »

Le LMR espère être fixé en fin de semaine prochaine. Les joueurs, eux, continuent de préparer la saison de Pro D2, avec « une exemplarité exceptionnelle ».

Donnez votre avis sur cette information plus bas en commentaire ! Echangez avec la communauté !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *