Les 5 leçons à retenir de La Rochelle – Montpellier

C’était l’un des chocs de cette 23ème journée de top 14 : Le second du championnat qui restait sur une impressionnante série de 10 victoires de rang se déplaçait chez le 8ème, La Rochelle meilleure équipe à domicile  dans son chaudron (presque) imprenable de Marcel-Deflandre.

Montpellier qui jouera sa finale de challenge cup face aux Harlequins le week-end prochain avait présenté une équipe quelque peu remaniée, mais on pouvait y noter le retour de l’international français : François Trinh-Duc. La Rochelle affichait elle aussi une belle composition même si l’on pouvait regretter l’absence de quelques cadres tels que Eaton ou Sazy,  en revanche Murimurivalu absent lors du déplacement à Oyonnax postulait à l’arrière.

1)résumé du match :  C’est sous un beau soleil que la rencontre commençait tambour battant avec un essai de Kieft dès la 1ère minute de jeu, les 2 équipes proposent alors beaucoup de jeu et on assiste à un match plaisant à regarder. Après une pénalité convertie par le numéro 9 du MHR Benoit Paillaugue , les avants montpelliérains repartent à l’attaque puis forment un maul après une pénaltouche et avec beaucoup de puissance et d’autorité envoient leur talonneur Ivaldi à dame. On est alors à la 30ème minute de jeu et ce sont les cistes qui mènent alors au score. Mais un vent de révolte souffle dans les travées de Marcel-Deflandre, les maritimes prennent alors le jeu en main et sur un énième pick and go c’est le demi de mêlée Januarie qui aplatit le ballon derrière la ligne. Portés par leurs fervents supporters, les jaunes et noirs accélèrent et poussent leurs adversaires à la faute par deux fois avant la mi-temps. Le métronome Zack Holmes auteur d’un très bon match ne se fait pas prier et Mr.Raynal envoie  les deux équipes aux vestiaires avec 8 points d’avance pour La Rochelle.

La 2ème mi -temps sera elle à sens unique , les maritimes déchainés et conquérants enquillent alors les pénalités jusqu’à l’essai du 2ème ligne Cedaro à la 61 ème. Mais Montpellier ne se laisse pas faire et décide alors d’envoyer du sang neuf sur le terrain, malheureusement cela n’est pas suffisant et La Rochelle empoche le bonus offensif grâce à son ailier supersonique Lacroix , bien aidé par le futur bordelais Audy après une échappée. Score final 36-10 pour La Rochelle, les montpelliérains voient leur incroyable série s’achever ici, avec la tête sûrement déjà à Lyon pour la finale de la semaine prochaine, ils ne pourront pas retenir grand chose de ce match. Au contraire La Rochelle voit sa belle série continuer et peut encore rêver à une qualification pour les phases finales.

2) Adieu « Nono »

9 éme minute de jeu, un stade entier se lève à Marcel Deflandre pour rendre hommage à une légende du club : Arnaud Ellisalde appelé affectueusement « Nono »,père de jean-pierre  et grand-père de jean-baptiste. Ils ont tous les trois évolué au sein de l’effectif maritime chacun à son époque puis par la suite intégré le XV de France. Arnaud Ellisalde était très apprécié ici : figure emblématique du stade rochelais , il y a évolué puis entraîné entre 1947 et 1971 tout en prenant le temps d’y créer l’école de rugby. Ce grand monsieur y a là-bas inculqué les valeurs ancestrales de notre noble sport. Vincent Merling président du stade rochelais a lui aussi rendu hommage à « Nono »: « Tous les jours quand on prenait des décisions, certes Arnaud était absent et il le sera encore plus aujourd’hui, mais il était toujours très présent parce que quelque part son éducation nous a aidé et nous aidera encore à prendre les bonnes décisions ». Adieu Nono….

 

3) Un match dans le match

Aujourd’hui duel de « mastodontes » entre les deux  3èmes lignes ailes: Afa Amosa pour La Rochelle et Timani pour Montpellier. Ils ont chacun multipliés les charges dévastatrices et les « tampons » et ont permis à leur équipe respective de constamment attaquer la ligne. Précieux dans les regroupements comme autour, ou encore pour déblayer, ces deux-là ne se sont pas ménagés durant tout le match et nous ont offert une très belle prestation. Omniprésents au soutien de leurs compères , ballons récupérés en touche, nombreux plaquages en défense, passes après contact, ils nous ont montré l’étendue de leur « panoplie ». Ils nous ont fait plaisir ce samedi en jouant en guerriers sans jamais faiblir, ils ont plus que rempli leur rôle cet après-midi et on ne peut que les féliciter.

 

4) Patience, discipline et envie !

Si l’on ne devait retenir que 3 mots de ce match se serait eux. La Rochelle a pris son temps durant cette rencontre loin de s’affoler quand elle était menée au score, elle s’est au contraire disciplinée et est parvenue a remonter au score avant d’accélérer et de l’emporter ! De l’envie et veux tu en voila! Les maritimes et les méditerranéens nous ont fait très plaisir en « s’envoyant de partout » et en jouant très souvent à la main, de quoi nous faire assister a une agréable rencontre même si le score est lourd pour les montpelliérains qui ne pourront s’en prendre qu’à leur indiscipline.

 

5) 15 000 !

Les rochelais et pour la 7ème fois d’affilé ont joué dans un Marcel-Deflandre à guichet fermé et en ébullition. Chapeau messieurs !

Donnez votre avis sur cette information plus bas en commentaire ! Echangez avec la communauté !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *