Le XV de France peut encore être éliminé

Trois victoires en trois matches, dont une dernière bonifiée face au Canada jeudi 1er octobre. Un départ réussi pour le XV de France en Coupe du monde. Mais les Bleus ne sont pas encore officiellement qualifiés, contrairement aux premières annonces. En effet, une complexe équation à trois, purement théorique, empêche de tout à fait valider le billet tricolore pour le prochain tour.

En concurrence avec l’Irlande et l’Italie, pour deux places seulement en quarts, les hommes de Philippe Saint-André sont en très bonne posture, mais mathématiquement en sursis. Jeudi soir, encadrement et joueurs tenaient toutefois pour acquis qu’ils disputeraient la phase finale dans deux semaines. Ils comptent à l’heure actuelle 14 points en 3 matches, devant le XV du Trèfle (10 points en 2 matches) et la Squadra Azzurra (4 points en 2 matches). De plus, ils bénéficient de l’avantage de la différence particulière avec l’Italie, battue 32-10 lors du premier match des Bleus dans la Coupe du monde.

Irlande-Italie peut tout décanter dimanche 4 octobre

Dans les faits, un seul cas de figure ne permet pas encore de valider le ticket pour les quarts, avant que la rencontre Irlande – Italie de dimanche 4 octobre (17h45) ne vienne très probablement tout décanter. Car l’Italie peut virtuellement encore engranger 10 points lors de ses deux prochains matches (contre l’Irlande puis la Roumanie) en cas de succès bonifiés, tout en ne laissant pas de bonus au XV du Trèfle dans le même temps.

L’Irlande peut, elle, gagner contre la France et rafler quatre points. Mais elle devrait éviter le bonus offensif, et les Bleus ne devraient pas inscrire de bonus défensif. Alors, dans cette configuration, les trois équipes se retrouveraient à 14 points chacune au classement et avec une victoire et une défaite l’une contre l’autre au compteur. Il faudrait donc départager ce trio, d’abord sur la base du goal average.

Sur ce critère, France (+72) et Irlande (+77) possèdent un énorme avantage sur l’Italie (-17). Les partenaires de Sergio Parisse devront donc miser sur un carton face à l’Irlande dimanche puis face à la Roumanie en suivant, tout en croisant les doigts pour que l’Irlande ne l’emporte pas sur une trop grosse marge contre les Bleus. Tout ces calculs restent donc très hypothétiques. Et comme l’a résumé le manager du XV de France Philippe Saint-André : c’est d’abord l’histoire « d’un mec qui a fait maths sup. »

Source RTL

Donnez votre avis sur cette information plus bas en commentaire ! Echangez avec la communauté !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *