Le Racing dans la tourmente après une énorme révélation !

Les contrôles antidopage effectués après la finale du Top 14 entre le Racing 92 et le RC Toulon ont mis en évidence des traces de corticoïdes dans les urines de trois joueurs du club francilien, dont Dan Carter.

Vers un scandale de dopage dans le Top 14 ? L’Agence Française de Lutte contre le Dopage (AFLD) a effectué après la finale du championnat 2016 disputée à Barcelone des contrôles urinaires sur l’ensemble des joueurs qui ont pris part au match sur la pelouse du Camp Nou. Selon les informations du quotidien L’Equipe, les analyses effectuées sur les échantillons prélevés à cette occasion ont présenté des « anomalies » pour trois joueurs évoluant au Racing 92 au cours de cette finale qui a vu le club francilien s’imposer face à Toulon.

Le quotidien sportif rapporte, en effet, que ces « anomalies » sont en réalité des traces de corticoïdes, qui figurent sur la liste des substances interdites sans une de ces fameuses AUT (Autorisation d’Usage Thérapeutique). Et que ces anomalies ont été détectées dansles urines de trois joueurs majeurs du Racing 92 : Juan Imhoff, Joe Rokocoko et… Dan Carter. Et ces trois joueurs ne bénéficiaient pas pour cette finale d’une AUT pour prendre des corticoïdes.

Si les analyses sont confirmées, les conséquences pour les joueurs pourraient être une suspension si la contre-expertise se révèle également positive et qu’ils ne peuvent justifier de l’usage de tels produits.

Affaire à suivre…

Donnez votre avis sur cette information plus bas en commentaire ! Echangez avec la communauté !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *