Le président d’un club de Top 14 s’en prend ouvertement à Mourad Boudjellal

Lors d’un entretien accordé à Libération, le président du club de La Rochelle, Vincent Merling a évoqué les tensions qui règnent dans le rugby français depuis quelques mois désormais.

Ce-dernier n’a pas manqué de tacler son homologue du Rugby Club Toulonnais, Mourad Boudjellal, suite à ses propos évoquant l’absence des valeurs dans le monde du rugby, des valeurs que l’on retrouverait davantage dans le football. Extrait:

Ces derniers mois, le rugby semblait synonyme d’argent roi, de luttes pour le pouvoir entre la Fédération et la Ligue… Quel regard portez-vous sur cette séquence ?
Un regard assassin. Il valait mieux que je me taise, parce que j’ai toujours voulu grandir ce sport. Maintenant, je peux le dire : j’ai été blessé par ceux qui le profanent. Il n’est pas dans mes habitudes de donner des leçons mais j’ai été choqué d’entendre certaines déclarations. Ainsi, le rugby aurait perdu ses valeurs et on les retrouverait davantage dans le football [les propos sont de Mourad Boudjellal, le président du Rugby Club toulonnais, dans son autobiographie parue en avril, Un président devrait dire ça plus souvent, ndlr]. Ceux qui sont sur cette ligne n’ont qu’à aller dans le foot. Pour ma part, j’ai envie de rester innocent. Je sens bien les dérives qui peuvent s’installer mais, pour moi, le rugby est toujours beau, valorisant et profondément humain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *