Le président de Clermont est furieux et c’est assez rare pour le souligner !

C’est assez rare pour le souligner: le staff de Clermont est furieux ! Le président Eric de Cromières et le manager Franck Azéma sont montés au créneau contre la Commission de discipline, qui a décidé de ne pas sanctionner le Castrais Alexandre Bias, soupçonné d’avoir provoqué la blessure de Benjamin Kayser.

Ce jeudi matin, Franck Azéma s’est emporté contre cette décision injuste selon lui.

« Je ne comprends pas et j’aimerais bien que l’on m’explique sur quoi ils ont basé leur décision. Nous voyons clairement le joueur castrais armer le poing et rentrer dans le regroupement. Dans la même seconde, notre talonneur est expulsé du ruck en se tenant la pommette, les examens révèleront une fracture et une indisponibilité de 6 semaines pour Benjamin. Que faut-il ? Une GO-Pro sous les rucks ? Ce n’est pas correct. Le geste de Bias n’est pas correct, la décision de la commission est lamentable. En laissant passer des gestes comme celui-là, on risque de passer l’éponge sur pas mal de choses dans l’avenir… »

Même son de cloche pour Eric de Cromières qui fustige la Commission de discipline et la qualifie de ridicule. 

« Tout le monde a vu, en boucle, les images qui ont été largement commentées en direct. Sur cette rencontre, la commission de discipline a d’abord laissé passer une agression physique, que tout le monde a vu, qui va pénaliser notre talonneur et notre club pendant 6 semaines, puis elle a déjugé son arbitre central qui a disposé des mêmes images que la commission pour réévaluer la sanction qu’il avait prise. Je parle d’irrespect par rapport au rugby sur le premier geste et vis-à-vis de l’arbitrage sur le second. La Commission de discipline s’est ridiculisée ! »

 

Donnez votre avis sur cette information plus bas en commentaire ! Echangez avec la communauté !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *