Le LMR bloqué en Fédérale 1 ?

Promu pour la première fois de son histoire en Pro D2, le Lille Métropole Rugby (LMR) pourrait bien déchanter et voir son ascension contrariée. La DNACG, le « gendarme » financier du rugby français, l’a épinglé sur ses comptes.

Les temps sont durs pour les clubs sportifs du Nord Pas-de-Calais. On connaissait les soucis du RC Lens avec la DNCG, le « gendarme » financier du football français. Au tour désormais du Lille Métropole Rugby d’avoir maille à partir avec la DNACG (Direction nationale d’aide et de contrôle de gestion), l’instance de régulation de la Fédération Française de Rugby.

Selon La Voix du Nord, l’accession en Pro-D2, chèrement acquise sur le terrain après des années d’efforts, pourrait bien être invalidée. La faute à une dette de 800 000 euros. Il y a dix jours, France Bleu Gascogne évoquait déjà cette dette lilloise « notamment vis-à-vis de l’Urssaf », ce qui accréditait, selon la radio publique régionale du sud-ouest, « la thèse d’une masse salariale disproportionnée par rapport aux finances d’un club soit disant amateur ».

Si la DNACG venait à sanctionner le LMR en le maintenant en Fédérale 1 (3e division), les dirigeants du club nordiste feraient appel. « Tout le monde veut aider le club », assure le président Jean-Paul Luciani à La Voix du Nord. Selon le quotidien nordiste, les rugbymen lillois devront réunir au minimum 500 000 euros pour convaincre le « gendarme » financier. Une somme qui pourrait être réunie grâce à des avances de subventions ou à l’arrivée de nouveaux investisseurs.

Donnez votre avis sur cette information plus bas en commentaire ! Echangez avec la communauté !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *