La merveilleuse aventure d’un jeune autiste rugbyman

Le week-end dernier, une merveilleuse histoire a eu lieu lors d’un match amateur entre le RC Vincennes et le RC Triel Les Mureaux.

Sur sa page Facebook, le RC Vincennes relate la belle aventure de ce jeune Nathan qui a très certainement réalisé son rêve. 

Nathan est un jeune joueur du RC Vincennes, pur produit de la formation de notre club. Il monte de catégorie en catégorie a son rythme. C’est un jeune autiste. Son papa, Philippe, s’est toujours investi avec tout le club pour permettre à son fils de profiter de la formation à la vie qu’est l’école de Rugby. Mais comme il le dit si bien le club a beaucoup reçu de Nathan. Il a appris aux autres gamins à propos de l’altérité.

Ce dimanche l’equipe cadet Teulière C, dont fait partie Nathan, se déplaçait sur le terrain du Rugby Club Triel Les Mureaux. le match était arbitré par Baptiste Baptiste Lesaulnier. Et Nathan a été élu « homme du match ».

Voilà le message que nous avons reçu de Philippe :

Un jour il faudrait que j’écrive l’histoire de Nathan au club de rugby. Ce serait une longue histoire pleine de rebonds comme en produit un vrai ballon de rugby, c’est-à-dire jamais tout fait comme on s’y attendait. Je le ferai peut-être un jour.

Il s’est passé quelque chose de très beau pour Nathan samedi. Jean-Raymond a marqué un essai d’anthologie, il a eu un très beau dernier geste, une fulgurance. Il a pris Nathan avec lui, il l’a emmené en car et sur place je ne sais pas très bien comment les choses se sont faites, il s’est entendu avec l’arbitre et les gars d’en face, et ils se sont mis d’accord, on arrête le score cinq minutes avant la fin et on fait rentrer Nathan.

J’ose pas bien imaginer ce qu’il a fallu faire pour aussi bien de nôtre côté que de ceux d’en face pour que Nathan marque trois essais et qu’à sa descente du car il me dise qu’il avait été « l’homme du match », mais cela a du être intelligent, bienveillant et fondamentalement humain. Merci, du fond du coeur, à Jean-Raymond d’avoir osé, d’avoir réussi.

Le rugby c’est un sport C.O.L.L.E.C.T.I.F. comme on le faisait crier aux poussins dans les vestiaires avec Boris et Jean quand Nathan venait de rentrer au club, il y a neuf ans! Et donc le dernier geste de Jean-Raymond si magnifique soit-il vient concrétiser un grand mouvement collectif, pour lequel je dois des remerciements à beaucoup et je risque d’en oublier.

Un grand merci à Boris pour avoir démarré cette aventure un peu folle, il fallait les épaules d’un seconde ligne pour tenter un truc pareil. Merci à Jean pour la bonne claque dans le dos façon troisième ligne un jour dans le vestiaire où j’étais un peu ému, merci à Thomas et Hugo d’avoir fait toute sa place à Nathan en poussins, merci à Jaqueline, Cathy et Paule, et Roger aussi qui derrière la main courante n’auront pas démérité non plus, merci à Boris le manchot égaré (et courageux) dans notre club de rugby, apprenti éducateur qui aura même appris à nos jeunes poussins comment se servir de leurs pieds avec le ballon et il valait mieux que ce soit lui plutôt que Boris ou moi pour leur apprendre ce genre de choses, merci à Ludo et à Fred qui sont venus m’aider avec les poussins et qui plus souvent qu’à leur tour ont pris en charge le futur homme du match, merci à Kevin et Jordan qui auront été les grands frères de Nathan au club, merci à Anaïs, merci à Nicolas, merci à Philippe et Marius qui auront si bien pris le relai en benjamins, merci à Denis et Guy, et aussi à Marco pour leurs conseils toujours avisés, pas seulement sur la façon de s’y prendre avec Nathan, sur la façon de s’y prendre tout court, merci à Antoine, qui m’a un jour promis qu’il jouerait avec Nathan dans l’équipe 3 et donc merci, cette année à Quentin et surtout à Jean-Raymond pour l’essai en coin à la 80ème samedi.

Mais surtout, merci à tous les gamins, à ceux des débuts, à Miles qui est même devenu l’entraîneur de Nathan, à tous ces gamins qui sont su composer avec l’aléatoire induite par Nathan. Lors d’un des tout premiers entrainements de Nathan, tandis que je tentais d’expliquer que Nathan à pas tout à fait sept ans ne savait pas encore prendre sa douche tout seul, Boris et Jean m’ont répondu, t’inquiète, on va leur dire et ils sont s’en occuper. Et effectivement, j’ai vu des mômes de tout juste huit ans savonner Nathan et l’aider à se sécher. Tout n’a pas foutu le camp en rugby.

Et merci à Monsieur l’arbitre et à ceux d’en face samedi, respect, forcément.

Merci à toutes et à tous, avec les soeurs de Nathan cette semaine on a décidé qu’on appellerait Nathan « l’homme du match », d’ailleurs c’est le tour de l’homme du match de faire la vaisselle ce soir.

Amicalement à toutes et à tous.

Phil

Donnez votre avis sur cette information plus bas en commentaire ! Echangez avec la communauté !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *