Julien Candelon annonce son avenir

Très attendue, l’équipe de France n’est pas passée si loin d’une éventuelle médaille… Les tricolores terminent à la septième place du tournoi Olympique de Rio.

Habitués à ne pas être sur le podium lors des étapes du Sevens Worlds Series, les français rêvaient d’un podium au Brésil, mais c’était sans compter sur la belle équipe du Japon. Les français terminent 7ème de ces Jeux Olympiques en remportant leur match de classement face à l’Australie 12-10. Pour leclubrugby, Julien Candelon s’est exprimé :

Bonjour Julien. Premièrement, on ose imaginer que compte tenu des objectifs, cette septième place est décevante ?

Julien Candelon : Oui c’est sûr qu’elle est décevante. D’autant plus qu’on échoue en quarts de finale et à trente secondes de la fin.

Pourtant, si on prend en compte les Sevens World Series, vous finissiez souvent à la neuvième place…

JC : C’est clair que si c’était une étape du World Series, elle aurait été qualifiée de plutôt correcte. Mais c’était les Jeux Olympiques, et on avait vraiment à coeur de faire un coup.

Le Deodoro Stadium n’était pas souvent plein. Regrettez-vous un manque de spectateurs ?

JC : On ne peut pas le regretter puis, quand on regarde les autres disciplines, les stades ne sont pas non plus bondés. C’est le Brésil, c’est le pays du foot.

Candelon 1

Jouer les Jeux Olympiques, ça doit être un sacré moment ?

JC : C’est un moment qui restera inoubliable.

C’était vos premiers Jeux Olympiques. Ce sont également vos derniers ou vous participerez aux JO de Tokyo ?

JC : Effectivement, c’était bel et bien mes premiers Jeux Olympiques en tant que joueur. Ce seront également mes derniers…

Vous gagnez une première fois face à l’Australie puis, c’est un parcours en demi-teintes. Puis vous êtes éliminés par le Japon, pourtant à la portée des Bleus…

JC : Oui, on n’a pas réussi à capitaliser face à l’Afrique du Sud. Je pense qu’inconsciemment, on s’est dit que c’était fait après avoir vaincu l’Australie et qu’une victoire face à l’Espagne nous qualifierai, ce qui a été le cas. À part le match contre l’Afrique du Sud (défaite 26-0, NDLR), il n’y a rien à reprocher à l’équipe en terme d’envie, d’investissement ou même d’engagement. Par contre, tactiquement face au Japon, il y a eu des imprécisions qui ont mené à ce résultat. C’est le sport, c’est le 7, on va longtemps le regretter, mais il faut déjà se tourner vers demain.

Donnez votre avis sur cette information plus bas en commentaire ! Echangez avec la communauté !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *