Jonah Lomu est mort d’un caillot de sang

Un des médecins de Jonah Lomu a dit que le  All Blacks a probablement succombé à un caillot de sang qui se serait formé lors d’un récent vol long-courrier entre la Grande-Bretagne et la Nouvelle-Zélande. « Il est rentré du Royaume-Uni via Dubaï et semblait en bonne santé avant de décéder« , a déclaré à la BBC M. Mayhew. « Jonah était davantage vulnérable du fait de ses problèmes rénaux« , a-t-il dit, en référence au syndrome néphrétique qui avait été diagnostiqué au rugbyman en 1997. Jonah Lomu était dans l’attente d’une nouvelle greffe du rein, après en avoir subi une première en 2004.

C’est depuis le décès de Lomu, qu’une pluie d’hommages du monde entier s’est abattue sur la Nouvelle-Zélande. De son côté, le gouvernement s’est décidé à permettre à la population de rendre un  dernier hommage à Lomu en un lieu à la hauteur de sa légende: l’Eden Park  d’Auckland. « Jonah a touché les gens dans tout le pays et dans le monde entier« , a  déclaré le Premier ministre John Key, en annonçant la tenue le 30 novembre de  cette cérémonie à l’Eden Park, qui peut accueillir 50.000 spectateurs. « Cette cérémonie sera ouverte à tous ceux qui veulent célébrer la  contribution très importante de Jonah, non seulement au rugby ici et à  l’étranger, mais également à toute la population au travers son implication  dans les organisations de bienfaisance. »

Les funérailles privées du joueur auront lieu le lendemain, mardi 1er  décembre.

Donnez votre avis sur cette information plus bas en commentaire ! Echangez avec la communauté !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *