Jamais la mobilisation des supporters Toulonnais n’avait été aussi faible !

Ce dimanche soir au Stade de France, le Rugby Club Toulonnais disputera la finale de Top 14 contre Clermont. Malheureusement, la mobilisation des supporters Toulonnais pour une finale de championnat n’a jamais été aussi faible.

Selon les derniers echos, seulement un train de supporters quittera la gare de Toulon, dimanche matin, pour rallier Paris, contre neuf trains en 2012 !

Dans son édition du jour, le quotidien L’équipe précise que 3 000 supporters Varois devraient faire le déplacement jusqu’au Stade de France… contre 20 000 en 2012 !

Lors de l’ouverture de la billetterie mardi matin, seulement une trentaine de supporters formaient la file d’attente au RCT Store du centre commercial Mayol. Une vendeuse précise d’ailleurs que dès mardi après-midi, la billetterie était vide.

En 2012, les premiers supporters étaient arrivés sur la place Besagne aux alentours de trois heures du matin. Lors de de l’ouverture de la billetterie, la file d’attente atteignait les trois-quarts de la place Besagne et l’attente pouvait durer jusqu’à cinq heures !

Suite à cette faible ferveur, les dirigeants Toulonnais ont renvoyé dès le début de la semaine un très fort quota des 7 000 billets alloués aux supporters.

Outre l’absence de mobilisation du côté des supporters, on peut également noter l’absence de ferveur au sein de la ville puisque la mairie ne décore plus la ville avec les drapeaux Rouge et Noir, les bus ne sont plus de la fête et les balcons ne sont plus ornés des couleurs du RCT.

Comment Toulon a pu-t-il perdre huit trains de supporters en l’espace de cinq ans, pour une finale du Top 14 ? Plusieurs raisons peuvent expliquer un tel échec.

Tout d’abord, le prix du déplacement a quelque peu augmenté. En 2012, l’aller / retour en train proposé par le club coûtait 140 euros contre 165 euros cette année pour les abonnés, et 175 euros pour les non-abonnés. Ajoutez à cela une augmentation du tarif des billets de stade de l’ordre de 10%.

Bien évidemment, cette hausse des prix n’est pas la seule responsable. On peut ajouter l’heure tardive de la rencontre mais également le jour: un dimanche, en raison de la finale de la Champions League de football qui aura lieu, elle, samedi soir. De plus, le lundi de Pentecôte n’est pas forcément férié pour tout le monde.

Autre raison de cette baisse de ferveur: la saison très mitigée de l’équipe Varoise. On ne va pas se mentir, cette place en finale est inespérée tant le RCT a connu de grandes difficultés tout au long de l’année. L’ensemble du rugby Français ne voit d’ailleurs pas comment Clermont peut passer à côté du titre. Voilà de quoi démotiver certains supporters qui, eux non plus, ne croient pas en la victoire de leur équipe.

Par ailleurs, rappelons que la demi-finale contre La Rochelle a eu lieu au Stade Vélodrome de Marseille. Généralement, les supporters Varois se préservent pour la finale et « boycottent » la demi-finale disputée, la plupart du temps, loin de Toulon. Cette année, c’est le contraire étant donné la proximité du lieu des demi-finales. Enchaîner Marseille puis Paris n’est pas donné à tout le monde sur le plan financier. N’oublions pas non plus que la campagne de réabonnement débute dans le même temps, ce qui engendre là-encore des dépenses supplémentaires pour les abonnés.

Enfin, ultime raison de cette baisse de ferveur: l’enchaînement des titres et des finales. En quelques années seulement, le RCT a tout raflé avec trois Coupes d’Europe et un Brennus. Trop de titres d’un coup pour les supporters ? Très certainement puisque, désormais, une finale de Top 14 est devenu presque une routine et donc loin de l’extraordinaire de 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *