Jacky Lorenzetti dézingue le modèle économique de Castres et de Clermont

Lors d’un entretien accordé au quotidien L’équipe, le président du Racing 92, Jacky Lorenzetti a affirmé apprécier énormément son homologue Toulousain Jean-René Bouscatel.

Il affirme envier l’équilibre financier de Toulouse mais pas son modèle économique. En revanche, il ne manque pas d’écorcher les modèles économiques de Clermont et de Castres. 

« J’envie l’équilibre financier de Toulouse, d’autant plus que, lorsque Jean-René Bouscatel a repris le club, les finances étaient exsangues. Mais je ne l’envie pas car chaque club doit avoir un modèle différent. Le mien est basé sur l’arrivée de l’Arena la saison prochaine. Celui de Castres repose sur une forme d’assistance sociale des Laboratoire Fabre, comme celui de Clermont avec Michelin. »

Donnez votre avis sur cette information plus bas en commentaire ! Echangez avec la communauté !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *