Hugo Bonneval a peur de passer pour un clown contre le Rugby Club Toulonnais

L’arrière du Stade-Français, Hugo Bonneval s’est engagé en faveur du Rugby Club Toulonnais pour les trois prochaines saisons. Bien que son avenir soit sécurisé, le joueur Parisien n’a pas hésité à soutenir ses coéquipiers lorsqu’il a appris le projet de fusion avec le Racing 92.

Interrogé par le Midi Olympique avant l’annulation du projet de fusion, Hugo Bonneval a donné son avis. Extrait:

« Même si je ne serai plus là l’an prochain, je ne me voyais pas ne pas être solidaire de mes potes. Je n’ai connu que le Stade français et je n’ai pas envie de voir ce club disparaître. Dans cette histoire, je ne suis pas le plus à plaindre car je sais de quoi mon avenir sera fait. Certains de mes partenaires, eux, sont dans une situation bien plus inconfortable. Ils sont dans l’attente. »

Ce dimanche soir, Paris va accueillir le Rugby Club Toulonnais au Stade Jean-Bouin à l’occasion de la 22ème journée du Top 14. Hugo Bonneval explique que son équipe se doit de l’emporter pour ne pas passer pour des clowns. Extrait:

« Vu nos résultats, c’est peut-être notre plus belle victoire de la saison. Ce qui s’est passé ne peut pas et ne doit pas être oublié. Notre rôle, c’est désormais d’assurer l’avenir du club sur le terrain. Notre responsabilité est encore plus forte après cette grève. Certes, on a montré des valeurs de solidarité mais, si on est ridicule dimanche contre Toulon, on va passer pour des clowns. Pour éviter la mort d’un club, comme ils l’ont revendiqué, la meilleure des réponses pour ne pas passer pour des blaireaux, c’est quand même sur le terrain qu’on doit la donner. »

Concernant son futur à Toulon, il ne veut pas évoquer le sujet pour le moment. Extrait:

« Je n’ai pas grand-chose à dire sur Toulon. J’ai surtout envie de bien terminer mon histoire avec le Stade français. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *