Guilhem Guirado est très énervé après Mourad Boudjellal et dit tout haut ce que tout le monde pense tout bas

Après avoir enchaîné trois défaites consécutives, le RCT a retrouvé le chemin de la victoire ce weekend à Mayol lors de la réception du LOU.

En début de saison, Mourad Boudjellal avait attaqué ses deux premières lignes, Levan Chilachava et Xavier Chiocci. Le président Varois avait été, comme souvent, très virulent dans ses propos. Des mots que Guilhem Guirado n’a pas apprécié.

Voici les mots de Mourad Boudjellal le 21 septembre dernier : 

«Si je m’appelais Levan Chilachava, j’aurais honte d’avoir explosé en mêlée comme il l’a fait à Montpellier. Ce n’est pas Chilachava qu’on a vu, c’était plutôt Chilazavata… Quant à Xavier Chiocci, il est honteux. Si ça doit continuer comme ça, cela ne me dérangera pas qu’il aille voir ailleurs… Tant qu’il n’aura pas compris qu’il est sans doute le meilleur pilier gauche français et qu’il se gâche, ce sera nul. Je suis très déçu…» 

Pour Rugbyrama, Guilhem Guirado est sorti du silence et s’est avoué touché par les propos du président : 

« Ce sont mes amis. Certains ont été ciblés et ça me touche. Il n’y a pas besoin de crier ça dans les médias ; il faut se dire les choses entre quatre yeux, ça peut faire encore plus mal. Il faut aussi prendre en compte la réaction du joueur. Globalement, ça nous a touché, dérangé aussi. Le plus important, c’est de faire face avec le groupe. »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *