FRANCE – CANADA : Notre résumé

Résumé

Vainqueurs de la modeste équipe de Roumanie il y a une semaine, les Bleus avaient rendez-vous à Milton Keynes pour affronter le Canada. Pour ce match encore, l’adversaire était largement abordable pour l’équipe de France, et s’il fallait le gagner pour valider le passage en quart, on y attendait la manière.

Parmi le XV de la semaine dernière, seul Wesley Fofana, Bernard Le Roux et Brice Dulin ont été rappelé par Philippe Saint André pour débuter ce match, Noa Nakaitaci et Louis Picamoles, titulaires lors des deux dernières rencontres, ont été préservé pour le choc face à l’Irlande. A noter également la première titularisation de Remy Grosso, lui qui est venu combler l’abandon forcé de Yoann Huget après sa blessure lors du match face à l’Italie.

Un début de match sans trembler

La France entame donc le match sans vraiment trembler, mais avec l’envie de bien faire. Dès la troisième minute, Michalak sert Wesley Fofana sur la ligne des 22 mètres pour lui permettre de percer la défense Canadienne et inscrire le premier essai du match.

La France est appliquée et nous propose un bon début de partie, et c’est encore Michalak, après avoir transformé le premier essai dont il était à l’origine qui va donner des points à nos bleus en inscrivant un tir de pénalité à la 13ème minute.

Dix minutes plus tard, le numéro 10 Français réalise encore un superbe mouvement avant de servir parfaitement Fofana au pied dans l’en-but adverse, la réception est manquée, le XV de France passe à côté d’un essai magnifique. Guilhem Guirardo viendra nous consoler cinq minutes plus tard en validant le deuxième essai du match après une touche dans les 22 Canadiens bien négociée, 17-0, les bleus se croient déjà à l’abri.

Un renversement de situation

Pourtant, la fin de première mi-temps tourne à l’avantage des canadiens, et le laxisme Français leur coutera d’abord un essai transformé à la demi-heure de jeu, puis un autre sans la transformation trois minutes plus tard. 17-0 puis 17-12 en quelques minutes, le XV tricolore inquiète et doit se remettre dans le match. Rabah Slimani vient rassurer tout le monde en aplatissant dans l’en-but juste avant la mi-temps, Michalak assure la transformation pour donner 12 points d’avance aux Français, 24-12.
Le retour des vestiaires n’est pas des plus convaincants, avec un XV poussif, dominé et mis à la faute. Les Canadiens reviennent dans la partie avec deux tirs de pénalité réussis par Hirayama, à la 42ème puis à la 56ème .

Le XV de France reprend le dessus

Les Français vont alors se réveiller pour tuer le match, Michalak poursuit son excellente soirée avec un tir de pénalité validé à la 60ème minute. Et c’est encore après une touche près de la ligne d’en-but que les Français obtiennent un essai, le quatrième du match, et c’est celui du bonus. La fin du match sera clairement à l’avantage des Français ; Michalak sort sur un sans faute après avoir transformé l’essai de Papé, sous les applaudissement de Milton Keynes puisqu’au-delà de son excellent match, il est devenu le meilleur marqueur de l’histoire de la coupe du monde pour le XV de France, en battant le record de Thierry La Croix (124 points). Remy Grosso viendra conclure cette belle soirée avec son premier essai en bleu cinq minutes avant la fin du match, afin de porter le score à 41-18.

Malgré quelques moments de relâchement, l’ensemble du match reste satisfaisant, les Français ont su accélérer au bon moment et reprendre la main sur le match lorsqu’ils ont été inquiétés.Les bleus partent confiant pour le match qui les opposera à l’Irlande, la dernière confrontation du groupe qui déterminera l’adversaire du XV de France en quart de finale.

Donnez votre avis sur cette information plus bas en commentaire ! Echangez avec la communauté !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *