Finale du Top 14 : Les notes de Clermont

La charnière Parra-Lopez a totalement raté sa finale. Tout comme un cinq de devant dépassé physiquement. Seuls Lee et Abendanon ont fait un match assez correct. Voici les notes données par rugbyrama.

Nick Abendanon : 5,5

  • J’ai aimé : Son envie de mettre de la folie dans la rencontre. Et ce malgré un coup reçu dans le premier acte. Il a trouvé des espaces (trois franchissements), au contraire de ses partenaires.
  • Je n’ai pas aimé : Sa difficulté à faire jouer derrière lui. Il a trop tenté le coup en solitaire.
  • En bref : Le meilleur trois-quarts clermontois. Dommage, il était bien trop seul.

Jean-Marcellin Buttin : 3

  • J’ai aimé : Je cherche toujours une action positive de sa part…
  • Je n’ai pas aimé : Son manque d’implication dans le jeu où il ne s’est jamais proposé. Et il a été aussi très médiocre sous les ballons hauts.
  • En bref : Il n’était clairement pas à sa place sur l’aile droite.

Aurélien Rougerie : 4

  • J’ai aimé : Son abnégation tout au long de la partie. Il n’a jamais baissé les bras et a voulu montrer l’exemple.
  • Je n’ai pas aimé : Ses nombreux mauvais choix et son déchet technique. Un en-avant sur la meilleure occasion d’essai de l’ASM (33e) et un coup de pied à suivre totalement raté (37e).
  • En bref : Un match frustrant pour le centre qui a désormais perdu cinq finales de Top 14.

Benson Stanley : 4

  • J’ai aimé : Son implication défensive. Il a bien contenu la paire Danty-Waisea.
  • Je n’ai pas aimé : Je n’ai pas revu le Stanley de la demie contre Toulouse, ô combien tranchant sur ses prises d’intervalle.
  • En bref : Un peu trop discret, surtout avec les absences de Fofana, Davies etNakaitaci.

Napolioni Nalaga : 3

  • J’ai aimé : Me souvenir que Nap’s a terminé trois fois meilleur marqueur d’essais du Top 14 avec l’ASM.
  • Je n’ai pas aimé : Son manque d’investissement tout au long du match. Pourtant, il avait une dernière occasion de briller avec Clermont.
  • En bref : Une bien triste sortie pour le Fidjien, totalement transparent.

Camille Lopez : 3

  • J’ai aimé : Il a pris ses responsabilités en prenant la suite de Morgan Parradans les tentatives de but. Et a réussi son unique coup de pied.
  • Je n’ai pas aimé : Son manque d’inspiration dans l’animation du jeu clermontois. Préféré à James, il n’a pourtant jamais montré de sérénité. Et l’ouvreur international a raté pas mal de choses.
  • En bref : Lopez était très loin de son meilleur niveau.

Morgan Parra : 3

  • J’ai aimé : Son sens du sacrifice en défense. Comme bien souvent.
  • Je n’ai pas aimé : Sa faillite mentale. Un joueur de sa trempe ne peut pas rater les deux pénalités qu’il a tentées, dans des positions pourtant favorables. Surtout en finale du Top 14.
  • En bref : Un match à oublier pour l’un des leaders de l’ASM.

Julien Bardy : 3,5

  • J’ai aimé : Sa volonté de mettre de l’impact physique et les Parisiens sur le reculoir.
  • Je n’ai pas aimé : Son manque de discipline, symbolisé par son carton à la 14e. C’est bien d’être agressif. Mais il faut savoir aussi se maîtriser et faire preuve de plus de discernement.
  • En bref : Du cœur mais il n’a pas su garder ses nerfs.

Fritz Lee : 6

  • J’ai aimé : Ses charges qui ont vraiment marqué au fer rouge les Parisiens. Que ce soit en attaque ou en défense, le Néo-Zélandais a rivalisé dans l’impact physique.
  • Je n’ai pas aimé : Sa petite baisse en fin de partie.
  • En bref : Le meilleur avants clermontois de la finale. Lui n’a rien à se reprocher.

Damien Chouly : 5

  • J’ai aimé : Son activité en défense et son apport dans le domaine aérien.
  • Je n’ai pas aimé : En tant que capitaine, il aurait dû montrer beaucoup plus de caractère et impulser la révolte nécessaire pour enfoncer le clou lorsque les Parisiens ont été moins fringants à l’heure de jeu.
  • En bref : On aurait aimé qu’il en impose un peu plus…

Sébastien Vahaamahina : 4

  • J’ai aimé : Son envie de batailler et de mettre la tête dans les rucks pour gratter des ballons.
  • Je n’ai pas aimé : Ses fautes souvent grossières. Un manque de discipline trop préjudiciable.
  • En bref : Des qualités physiques, c’est indéniable. Mais on attend toujours qu’il progresse et franchisse un cap.

Paul Jedrasiak : 3,5

  • J’ai aimé : Son caractère. Il ne s’est pas laissé impressionner par l’évènement.
  • Je n’ai pas aimé : Le joueur le plus jeune de cette finale est apparu un peu tendre pour un tel match. Coûte trois points pour un en-avant repris en position de hors-jeu.
  • En bref : Il n’a pas démérité mais le deuxième ligne a plutôt subi les débats.

David Zirakashvili : 4

  • J’ai aimé : Son combat en mêlée fermé face à Van der Merwe. Ce duel a vraiment dû ravir les spécialistes.
  • Je n’ai pas aimé : Son absence dans le jeu courant. Sûrement à cause du jus laissé en mêlée.
  • En bref : Il a eu le mérite de ne pas craquer mais il a manqué un peu d’essence dans le moteur du Géorgien.

Benjamin Kayser : 4

  • J’ai aimé : Entré très tôt dans la finale (20e), il s’est immédiatement mis au diapason. Ce qui n’est pas le plus facile.
  • Je n’ai pas aimé : Sa performance en conquête. Décevant en touche, pris en mêlée fermée. Clairement, ce n’est pas le Kayser des précédentes saisons.
  • En bref : Une copie bien trop moyenne.

Thomas Domingo : 3,5

  • J’ai aimé : Son travail dans les rucks. Récupère une munition précieuse au sol.
  • Je n’ai pas aimé : Sa mission était de régler le cas Slimani. Il ne l’a fait que dix minutes. Domingo s’est effrité au fil de la rencontre dans l’épreuve de la mêlée. Je pensais que son expérience aurait parlé un peu plus…
  • En bref : Il a perdu son duel direct avec Slimani. Le Parisien était trop fort pour lui.

A voir : Les notes du Stade Français

 

Source : Rugbyrama

Donnez votre avis sur cette information plus bas en commentaire ! Echangez avec la communauté !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *