En route pour le mondial…

C’est la dernière ligne droite. A quatre mois maintenant du mondial, qui sera l’ultime étape du XV de France sous l’ère Saint André, le sélectionneur a dévoilé aujourd’hui, sa liste des 36 joueurs retenus pour cet événement. Ou devrait-on dire 37. Quoiqu’il en soit, en août prochain, ils ne seront plus que 31, tous affûtés pour partir à la conquête de Web Ellis, sur le territoire Britannique.
Une liste qui, comme on pouvait s’imaginer, a été fortement commentée sur les réseaux sociaux et via les sites de rugby spécialisés.
Alors, que faut-il retenir de cette liste ? Ses surprises, ses grand absents ?

« Une liste de 36+1 »
Une liste de 36 joueurs avait été annoncée. Ils seront en fait 37. En effet, le demi-d’ouverture du Stade Français, Jules Plisson, est actuellement blessé à l’épaule. Mais le mondial reste encore envisageable pour le jeune joueur international. « Nous voulons garder un œil sur lui » a déclaré en conférence, PSA. Jules Plisson sera donc présent aux stages de préparation du XV de France. Rendez-vous donc au mois d’août prochain, lors de l’annonce de la liste finale des 31 joueurs qui participeront au mondial, afin de savoir si le demi-d’ouverture sera du voyage.

Quelques changements à l’avant
Le groupe d’avant est marqué par le grand retour de Fulgence Ouedraogo. Le troisième ligne du MHR n’avait plus été sélectionné en équipe de France depuis juin 2014, et s’est déclaré être « très heureux » de réintégrer la sélection, via le site de son club.
A noter également le retour du troisième ligne Toulousain, Louis Picamoles, grand absent depuis juin 2014 également.
Au poste de deuxième ligne, c’est Sébastien Vahaamahina qui a été préféré à son ancien coéquipier de l’USAP, Romain Taofifenua.
Mais la grande surprise nous provient du pilier toulonnais Xavier Chiocci, qui malgré seulement trois sélections en équipe nationale, a vécu au sein de son club une saison accomplie. Il pourrait s’avérer être un pari gagnant pour Saint André et son staff.
Font aussi leur retour : Dimitri Szarzewski (Talonneur; Racing-Métro), Yannick Nyanga (Troisième Ligne; Stade toulousain).

Des bouleversements à l’arrière
Ce sont les lignes arrières qui ont le plus connu de changements. C’est ainsi qu’à la charnière, François Trinh-Duc va effectuer son retour, ainsi que le Toulonnais Frédéric Michalak. Des choix assez improbables au vue des multiples charnières testées jusqu’ici par le sélectionneur. Du fait de leur longue absence au sein du groupe, c’est donc un come back étonnant à maintenant quatre mois du mondial. Mais ces choix peuvent s’expliquer d’une part, part la blessure de Jules Plisson, d’autre part, par la fin de saison mitigée du Clermontois Camille Lopez.
A cette sélection d’ouvreurs viennent s’ajouter le Castrais Rémy Tales et peut être Jules Plisson. Une chose est sûre, c’est qu’il faudra faire un choix !
À noter également les retours de Gaël Fickou au centre, de Rémi Lamerat, ainsi que celui du Racingmen, Alexandre Dumoulin (2 sélections).
C’est presque sans surprise que nous retrouverons l’éternel Yoann Huget à l’aile. Noa Nakaitaci et Sofiane Guitoune quant a eux, auront su conserver leur place, pour apporter un brin de folie au jeu tricolore. Ils seront très certainement du voyage, au vue du peu d’ailiers sélectionnés.

Les grands absents
Quelques absences sont à déplorer. Tout d’abord, celle de Teddy Thomas, qui, révélé au grand jour lors de la tournée d’automne, a été écarté, à la grande tristesse des supporters. L’absence de Maxime Mermoz a égalemment fait réagir un grand nombre d’internautes. Pourtant auteur d’une très bonne saison avec le RC Toulon, c’est son état d’esprit qui fait défaut, selon PSA. Surprenant quand on regarde l’évolution de ce joueur depuis a saison dernière…
D’autres absences sont à déplorer, dont celles de Maxime Médard à l’arrière, Maxime Machenaud à la mêlée, et Camille Lopez à l’ouverture.

La liste des 36 qui préparera donc ce mondial
Avants : Atonio (La Rochelle), Ben Arous (Racing-Métro), Chiocci (Toulon), Debaty (Clermont), Mas (Montpellier), Slimani (Stade français), Guirado (Toulon), Kayser (Clermont), Szarzewski (Racing-Métro), Flanquart (Stade français), Maestri (Stade toulousain), Papé (Stade français), Vahaamahina (Clermont), Dusautoir (Stade toulousain, capitaine), Le Roux (Racing-Métro), Nyanga (Stade toulousain), Ouedraogo (Montpellier), Chouly (Clermont), Goujon (La Rochelle), Picamoles (Stade toulousain).
Arrières:  Kockott (Castres), Parra (Clermont), Tillous-Borde (Toulon), Michalak (Toulon), Tales (Castres), Trinh-Duc (Montpellier), Bastareaud (Toulon), Dumoulin (Racing-Métro), Fickou (Stade toulousain), Fofana (Clermont), Lamerat (Castres), Dulin (Racing-Métro), Guitoune (Bordeaux-Bègles), Huget (Stade toulousain), Nakataici (Clermont), Spedding (Bayonne).

Et maintenant, cap sur l’Angleterre !
La liste étant constituée, les « 36+1 » joueurs se réuniront à partir du 6 juillet, afin de se préparer. Pour cela, trois matches amicaux auront lieu, contre l’Angleterre (les 15 et 22 août), puis contre l’Ecosse le 5 septembre. C’est dans la période du 22 août au 5 septembre que PSA communiquera également sa liste réduite à 31 joueurs.

Le sélectionneur français réussira t-il a faire taire les critiques qui s’abattent sur lui depuis quelques temps, et quitter la tête du XV de France sur un succès en coupe du monde ? La réponse dans maintenant quatre mois…

P.M.

Donnez votre avis sur cette information plus bas en commentaire ! Echangez avec la communauté !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *