En Afrique du Sud, le spectre de l’apartheid plane encore sur les Springboks…

À maintenant 18 jours de l’ouverture de la Coupe du Monde en Angleterre, la sélection nationale Springboks a été secouée par une bien triste affaire. En effet, un parti politique – l’ANA – a attaqué l’équipe et ses cadres, leurs reprochant de sélectionner les joueurs de manière discriminatoire. Deux ans maintenant après la mort de Nelson Mandela, l’épouvantail de l’apartheid semble refaire surface…

Les Boks absents au Mondial ?

Les Sud-Afs privés de Coupe du Monde ? C’est ce que semble réclamer l’ANA, ce parti politique qui a attaqué la sélection nationale devant la cour de justice réclamant le retrait du passeport des joueurs afin de les empêcher d’effectuer le voyage en Angleterre. L’Agency for New Agenda aurait de surcroît, contacté le World Rugby afin d’obtenir la suspension pure et simple de l’équipe nationale de l’organisation. Même si la menace est pour le moment lointaine, elle reste néanmoins à prendre au sérieux face aux attaques virulentes du parti. En effet, la question du racisme est un sujet sensible dans le pays, malgré les nombreux efforts observés depuis l’époque du sacre de champions du monde des fondateurs de la “Nation arc-en-ciel“, en 1995.

Un sujet qui a refait surface aujourd’hui, et qui remet ainsi sur le tapi la question de la discrimination au sein du rugby sud-africain. L’unité du pays autour de l’esprit Mandela n’était donc qu’une utopie ? Peut-être pas tant, mais, selon Edward Mahlomola Mokhoanatse, le président de l’ANA qui s’est exprimé dans les colonnes de The Guardian, même si le pays a beaucoup évolué « les critères de sélection de l’équipe nationale de rugby sont excluant et biaisés en faveur des blancs. »

Pourtant, la fédération sud-africaine de rugby avait pris des mesures afin d’unifier une nouvelle fois tous les joueurs autour de cette même passion qu’est le rugby.

Un quota de joueurs “non-blancs“

C’est au mois de février, que s’est fait connaître cette idée de réformer le rugby en Afrique du Sud. Une mesure ayant pour but d’apposer un quota de joueurs “non blancs“ au sein de la sélection nationale. Ainsi, sur vingt-trois Springboks inscrits sur une feuille de match, sept d’entre eux devraient être de couleur. Et de plus, parmi ces sept joueurs, deux devraient obligatoirement être noirs. Une mesure qui à terme, espère arriver à 50% de joueurs “non-blancs“ au sein de l’équipe nationale d’ici 2019. Appliquée par le sélectionneur Heyneke Meyer, cette réforme a bien porté ses fruits, puisque neuf joueurs de couleur ont été appelés afin de participer au mondial en Angleterre.

Mais certainement insuffisants, du point de vue l’ANA, les efforts et les mesures effectués depuis maintenant quelques temps, n’auront pu empêcher de déclencher cette nouvelle polémique…

Une course contre la montre engagée

La justice saisie devra donc agir rapidement et efficacement, dans le but d’obtenir un compromis satisfaisant pour les deux côtés. Et même si le risque de ne pas voir les Springboks en Angleterre reste assez faible, voire même impossible, l’ANA pourrait peut-être néanmoins obtenir la modification de la liste des joueurs sélectionnés à participer à la compétition. De plus le processus de transformation du sport sud-africain, avec pour mesure phare l’accession du sport à une partie beaucoup plus élargie de la population, pourrait se trouver grandement accéléré.

Ainsi, à travers cette affaire, Edward Mahlomola Mokhoanatse et ses partisans auront ajouté leur pierre à l’édifice de la transformation sociale de l’Afrique du Sud, qui s’avère être encore très fragile. En attendant, certaines personnes ont réagi – dont le ministre sud-africain du sport en personne – pour appeler à l’unification de tous autour du même maillot, durant la Coupe du Monde qui débutera le 18 septembre en Angleterre. Pas sûr que cela éteigne pour autant le feu rallumé par l’ANA…

Assistons-nous à un nouveau pas vers l’espoir de Nelson Mandela, qui est de voir son pays un jour, réellement unifié ? Affaire à suivre…

P.M.

Donnez votre avis sur cette information plus bas en commentaire ! Echangez avec la communauté !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *