Dusautoir impose ses hommes contre la Nouvelle Zélande

Samedi soir, les Bleus vont tenter d’arracher la victoire aux Blacks, et pour cela, Philippe Saint André a composé un groupe « à la Dusautoir »

Titi a encore augmenté son influence sur le sélectionneur en début de semaine.

Quelle grande histoire, entre un homme critiqué et un joueur très côté. Le début de leur relation a commencé lorsque Philippe Saint André, au moment où il reprend la direction de la sélection de l’Equipe de France, doit choisir de garder ou non Thierry Dusautoir en capitaine. Rappelons que Dusautoir sort de la coupe du monde 2011 vice champion du monde et meilleur joueur de la planète. Ce choix fût plutôt par défaut que par cœur.
En 2013, PSA change d’avis et test Papé en capitaine, il le considère comme un homme de confiance, mais il changera d’avis et remettra Dusautoir capitaine peut de temps. Et depuis, les deux personnages ont appris à se connaître, à se comprendre et à s’entendre. C’est cette semaine que leur rapport ont été les plus haut depuis le début, comme le confirme la composition des vingt-trois concoctée et livrée ce jeudi par Philippe Saint-André, dans les salons du Celtic Manor de Newport, pour affronter les All Blacks demain. Celle-ci porte clairement la griffe de son capitaine. Et c’est lundi après-midi, au lendemain de l’humiliation irlandaise, que tout s’est joué.

Avec ses lieutenants

Lors d’une représentation officielle ordonnée par la reine, le sélectionneur, Philippe Saint André, et le capitaine de l’Equipe de France, Thierry Dusautoir, ont partagé un grand moment d’intimité où ils ont pu partager leurs sentiments et avis. Le capitaine a pu faire remonter ses inquiétudes mais surtout les doléances d’un groupe meurtri. Il a manifestement été entendu puisqu’il sera entouré de ses lieutenants lors de ce quarts de finale.

Est ce une décision forte ? Écarter Sébastien Tillous-Borde, pourtant «poulain» affiché et assumé de Saint-André, à la mêlée (lequel ne sera même pas sur la feuille) au profit de Morgan Parra en est elle une ? Le sélectionneur n’a pas hésité une seconde à la remplacer par Parra pour cette terrible rencontre. Sans compter qu’il est un proche de Pascal Papé, vice-capitaine de la troupe et devenu homme de base du système Dusautoir depuis deux ans. Mais la patte de ce dernier se fait ressentir bien au-delà du XV de départ.

Un pack de potes

Prenons la carte des remplaçants, on note une belle présence, celle de Dimitri Szarzewski au talon, qui fait son retour dans les vingt-trois au détriment de Benjamin Kayser. Szarzewski, le compagnon fidélisé par l’intermédiaire de Yannick Nyanga. Et tiens ! Parlons de Nyanga, il réapparait sur la feuille de match en tant que remplaçant.

«Il est en grande forme et peut nous amener son punch exceptionnel en fin de match.» Philippe Saint André

Ce n’est certainement pas l’unique raison de son introduction sur le banc. Mais n’oublions surtout pas Nicolas Mas, l’autre leader légitime des avants sur lequel Dusautoir s’appuie dans la gestion quotidienne du groupe.

Après la conversation entre le sélectionneur et le capitaine des Bleus. Philippe Saint André a clairement opté pour la carte affective. C’est un pack de potes ! On peut noter la présence de Guirado, ou encore les coéquipiers toulousains Maestri et Picamoles qui sont très appréciés de Dusautoir sur le plan humain.

Devant défi très dur à surmonter, il bien fallu jouer sur une corde. Celle sensible en l’occurrence.

Source: la dépêche

Donnez votre avis sur cette information plus bas en commentaire ! Echangez avec la communauté !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *