Défaite du XV de France : Notre analyse

Défait au stade de France 13 à 20 face aux Gallois, le XV de France sombre une nouvelle fois dans un match où les fautes techniques sont surtout à mettre à l’honneur.
Cela faisait tout de même 65 ans que les Gallois n’avait pas effectués 4 victoires de rang face aux Francais.

Voici notre analyse :

De nombreux en-avant :

Comme lors des deux premiers match le XV de France a brillé. Non pas par le jeu, même si les intentions étaient nombreuses, mais par le nombre de ballons tombés, surtout en première mi-temps faisant avorter les quelques actions que les joueurs du XV de France essayaient de mettre en oeuvre.

Un buteur défaillant:

Comme en Irlande Camille Lopez loupe une nouvelle fois des coups de pieds de pénalité qui ne permettent pas aux Francais de prendre le score à leur avantage. Une question nous vient d’ailleurs à l’esprit : « Pourquoi faire buter Camille Lopez alors qu’en club c’est plutot Morgan Parra qui prend le but ? »

Des renvois osés mais pas récompénsés :

Pratiquement à chaque point marqués par les Gallois, les Français effectuaient un petit renvoi, court, pour que nos avants essayent de le récupérer.
L’initiative n’est pas mauvaise mais encore faudrait-il que l’on arrive à en récupérer… au moins un, ce qui ne fût pas le cas.

Une mélé stable mais qui n’avance plus trop :

Point fort du rugby français depuis des décénies, la mélé Française n’avance plus et ne génère plus de pénalité à l’encontre de ces adversaires. Un secteur fort sur lequel les Français pouvaient s’appuyer… Mais plus maintenant.

Le banc, une nouvelle fois…

Une nouvelle fois comme en Irlande, la puissance du banc a permi au XV de france de rester dans la partie, mieux de permettre à Brice Dulin de marquer un essai a la 70ème suites à de nombreuses charges dans l’axe. Même si cet essai permettait aux bleus de revenir à 13-17, le score des Francais ne bougera plus… Pire celui des gallois passera à 20.

Concernant les points positifs malheureusement il n’y en a pas beaucoup. Nous retiendrions bien les quelques tentatives souvent avortées par une faute de main, les quelques joueurs qui essayent de sortir du lot mais pas beaucoup plus.

Souhaitons bon courrage à Philippe Saint André pour essayer de redresser la barre dans les prochaines semaines pour être compétitif dans quelques mois durant la coupe du monde !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *