Dan Carter voulait tout arrêter et n’aurait pas participé à la coupe du monde si…

A plus de 33 ans, le demi d’ouverture international Dan Carter voulait tout arrêter juste avant la coupe du monde.

Sujet à de nombreuses blessures ces derniers mois, il doutait de lui et de sa capacité à revenir au plus haut niveau :

« Deux semaines avant de retrouver les All Blacks, je me suis cassé la jambe lors de la finale du Super Rugby 2014 a-t-il confié lors d’un entretien accordé au Player’s Tribune. La convalescence a duré six mois et je repartais de zéro. Nous étions à 15 mois de la Coupe du monde et il était clair que je n’étais pas en état de la disputer. Je me suis posé la question de savoir à quel point j’aimais mon sport. Je me suis aussi demandé si mon corps pourrait supporter de tout recommencer.

D’un coup, les critiques dues à mon âge prenaient sens. Les grands matches étaient devenus des souvenirs…mais j‘ai la chance d’avoir une femme qui a représenté la Nouvelle-Zélande en hockey et qui comprenait très bien mon problème. Je lui ai dit que je ne croyais plus tellement en moi, en tant que sportif. Elle a été mon phare dans la tourmente. Et quels que soient mes arguments, elle m’encourageait toujours à continuer. Sans elle et mon amour du maillot All Black, j’aurais probablement déjà mis un terme à ma carrière. Mais j’ai finalement continué.»

Si le joueur n’avait jamais participé à une finale de coupe du monde, nul doute que Dan Carter  peut dire merci à sa femme de l’avoir encouragé. Il a fait les beaux jours des All Blacks pendant le mondial et en fera certainement de même avec le Racing 92.

Donnez votre avis sur cette information plus bas en commentaire ! Echangez avec la communauté !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *