Damien Chouly, le joueur qui a su faire changer d’avis Philippe Saint-André

COUPE DU MONDE – Titulaire au sein de la troisième ligne française lors des deux derniers tests, Damien Chouly s’est (re)construit une place au soleil dans le XV type tricolore. Un statut qu’il a su gagner durant la préparation physique, aux dépends de Bernard Le Roux.

Philippe Saint-André n’est pas homme à changer d’avis très facilement. Quand l’ancien manager de Toulon installe une hiérarchie, celle-ci semble coulée dans le béton. Ce n’est pasFrançois Trinh-Duc, évincé de la liste des 31, ni même Morgan Parra, confiné au rôle de troisième demi de mêlée, qui vous diront le contraire. Pourtant, un joueur a su le faire virer de cap. Ou plutôt deux pour être précis. Petit rappel : à la fin du Tournoi des VI Nations, Damien Chouly, peu à son avantage lors de ses récentes sorties, est invité à s’asseoir sur le banc par son sélectionneur qui lui préfère Loann Goujon. Une chance que n’a pas su saisir le neo-Girondin, décevant lors de la préparation aux dires de son staff et écarté du Mondial. Tout l’inverse de Damien Chouly.

L’abnégation et l’implication du capitaine clermontois ont su reconquérir PSA, qui lui a retrouvé une place au sein de son XV de départ : « J’apprécie car c’est pour cela que je travaille », sourit Chouly. « Je suis arrivé le 6 juillet avec énormément d’envie, celle de tout donner pour avoir l’opportunité de démarrer ces matchs. C’est aussi mon objectif personnel. Maintenant, je sais que les compteurs sont remis à zéro à chaque rencontre et qu’il faut se montrer irréprochable dès lors qu’on a la chance d’être titulaire » .

A lire – XV DE FRANCE : C’est la troisième ligne la plus complémentaire selon PSA

 

Source : Rugbyrama

Donnez votre avis sur cette information plus bas en commentaire ! Echangez avec la communauté !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *